ShareThis

#50AnsInria à Sophia : flash sur le monde numérique de demain

"Inventeurs du monde numériques", les chercheurs d'Inria Sophia fêtent les cinquante ans de leur institut en organisant trois grands événements dans la technopole autour de la science, de l'entrepreneuriat et de l'Open source. Histoire de se projeter dans les 50 prochaines années et de réfléchir au monde numérique de demain.

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Inria Sophia qui se prépare à fêter les 50 ans de l'Institut à travers trois grands événements : le 25 septembre avec trois grandes conférences et une table ronde autour de la science informatique; le 5 octobre en partenariat avec Sophia Club Entreprise pour un Sophia Success story spécial Inria sur l'entrepreneuriat; le 17 octobre, autour de l'open source avec des acteurs locaux importants et une présentation de Roberto Di Cosmo directeur du projet "Software Heritage".

Mais avant même la célébration du cinquantenaire, le premier rendez-vous de rentrée est donné mardi 12 septembre à 11h (Amphi Kahn) avec la reprise des Colloquium pour lequel sera reçu Richard Szeliski, un chercheur qui travaille chez Facebook sur la photographie numérique. Il parlera de la reconstruction visuelle et rendu à bases d'images, des techniques qui touchent à la visualisation de scènes 3D interactives. Voir sur le site d'Inria Sophia

#50AnsInria se fêtera sur l'ensemble du territoire par des journées construites selon deux axes : célébrer ceux qui ont fait le monde numérique depuis 1967, et imaginer le monde numérique à l’horizon 2067. Une manière de "dire" Inria hier, aujourd’hui … et demain ! Point d"orgue, un événement national de prestige sera ainsi organisé les 7 et 8 novembre au 104 de la rue d’Aubervilliers à Paris. Mais chaque centre régional a vocation à organiser de sa propre initiative des événements anniversaire en lien avec son écosystème et ses partenaires locaux.

Les trois chercheurs d'Inria Sophia titulaires d'une chaire au collège de France

A Sophia, le premier rendez-vous #50AnsInria mettra la science à l'honneur lundi 25 septembre de 10h à 16h30 (Amphi Kahn). Au programme, trois conférences animées par trois de ses scientifiques, qui ont chacun été titulaire d'une chaire au collège de France : Gérard Berry, Nicholas Ayache et Jean-Daniel Boissonnat. Elles seront suivies par une table ronde sur l'impact de la recherche en sciences du numérique sur la société, l'environnement et la sécurité.

  • Gérard Berry, spécialiste mondialement reconnu des langages de programmation a été titulaire de la chaire annuelle Informatique et Sciences numériques en 2012 et est maintenant titulaire la Chaire Algorithmes, machines et langages. Il interviendra sur "A la chasse aux bugs : la vérification des programmes et circuits".
  • Nicholas Ayache, nommé à la chaire annuelle Informatique et Sciences numériques au Collège de France pour l’année 2013-2014 et un spécialiste mondialement reconnu de l’analyse et de la simulation des images médicales numériques. Il reviendra sur son crédo : "Des images médicales au patient numérique".
  • Jean-Daniel Boissonnat, chercheur en géométrie algorithmique et pionnier dans ce domaine, vient quant à lui d’être nommé titulaire de la chaire Informatique et Sciences numériques 2016/2017 au Collège de France. Son thème : "Géométrie algorithmique : des données géométriques à la géométrie des données". Inscription gratuite mais obligatoire pour l'événement.

Deux autres volets suivront. Le 5 octobre en partenariat avec Sophia Club Entreprise, l’entrepreneur sera à l’honneur pour la 6ème édition des Sophia Success Story avec un spécial Inria : témoignages de Gérard Giraudon, directeur du centre de recherche de Sophia Antipolis - Méditerranée, d'Olivier Clatz (fondateur de la société Therapixel) et de Luc Robert (fondateur de Realviz, rachetée depuis par Autodesk) pour entendre leur témoignage autour de la création de start-up après leur passage chez Inria.

Le dernier volet, le 17 octobre, mettra l'open source à l'honneur avec des acteurs locaux importants et une présentation de Roberto Di Cosmo, directeur du projet "Software Heritage" porté par Inria dont l’ambition est de devenir la "bibliothèque d’Alexandrie du Logiciel". Ce projet a eu de suite une reconnaissance internationale concrétisé par la signature entre Inria et l’UNESCO qui consacre le logiciel libre comme patrimoine de l’humanité.

Un site web dédié à l'anniversaire

#50ansInria a été ouvert pour, tout au long de l'année, réfléchir ensemble "au monde dans lequel nous avons envie de vivre, et à ses enjeux scientifiques, technologiques, éthiques et philosophiques". "Le site donne la parole à ceux qui ont fait Inria et propose de se tourner vers notre futur numérique. On y trouve un état des lieux scientifique, des travaux de prospective, des témoignages sur le "monde numérique de 1967"  et des conjectures sur celui de 2067... Inria hier, aujourd’hui, demain ! Il est ponctué de citations de chercheurs comme celle-ci de Mathieu Desroches, responsable de l'équipe-projet MathNeuro, Inria.

"En 2067, les nanotechnologies auront révolutionné les neurosciences expérimentales, permettant une bien meilleure compréhension du cerveau, de la molécule à la cellule et jusqu'aux réseaux. Les chercheurs auront profondément revisité leurs paradigmes biologiques de même que leurs modèles mathématiques. Ce déferlement de nouvelles données, plus précises, toujours plus multi-échelles, apportera aussi de nouveaux défis à l'interface entre neuroscience expérimentale, big data et modélisation."


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011