ShareThis

Aéroport : les taxis de Cannes et de Nice passent au forfait

Il fut un temps où les chauffeurs de taxi refusaient toute forfaitisation des courses notamment entre l'aéroport et les grands centres comme Cannes et Nice. Le palais des festivals de Cannes en avait fait les frais en tentant de mettre au point pour ses grands événements des forfaits entre le centre-ville et l'aéroport. Un temps qui a changé depuis l'arrivée en force d'Uber et des VTC et la montée d'une concurrence forte sur ce créneau. C'est ce qui explique que, comme cela est déjà en vigueur sur Paris avec des forfaits Orly aéroport-Paris à 30 € ou CDG-Paris, les syndicats de taxis de Nice et de Cannes ont finalement opté pour une forfaitisation de certaines courses, phénomène nouveau pour la Côte.

L'accord a été avalisé par la Préfecture des Alpes-Maritimes qui, dans un communiqué, en a donné les modalités. Ainsi il est noté que "afin de garantir une meilleure information des consommateurs et  des touristes étrangers sur le prix à payer pour une course de taxi au départ et à destination de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, les prix de certaines courses seront forfaitisés à compter du 1er mars 2018  pour les taxis de Nice et de Cannes" :

Pour les taxis niçois :

  • au départ de l’aéroport et à destination de Nice-centre et au départ de Nice-centre pour l’aéroport : 32€
  • au départ de l’aéroport et à destination de Cannes : 80€
  • au départ de l’aéroport et à destination de Monaco : 90€

Pour les taxis cannois :

  • au départ de Cannes et à destination de l’aéroport : 80€
  • sur réservation : au départ de l’aéroport à destination de Cannes : 80€ et depuis Nice centre à destination de l’aéroport : 32€

En cas de réservation préalable (immédiate ou à l’avance) un supplément de 4€ pour les taxis niçois et de 2€ pour les taxis cannois pourra être perçu. De plus, ce supplément s’applique à toutes les courses effectuées sur réservation par les taxis niçois et cannois, que celles-ci soient forfaitisées ou non.

Président du Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur et maire de Cannes, David Lisnard a salué cette avancée qu’il appelait de ses vœux depuis longtemps et sur laquelle il avait travaillé avec les représentants des taxis et de l’Etat. "Une telle transparence est une garantie de fiabilité pour les clients locaux comme pour les touristes et les congressistes qui représentent une part importante de la clientèle des taxis cannois" a-t-il noté.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011