ShareThis

Après les législatives : réflexion engagée à l’UMP

Même si deux d’entre eux sont parvenus à se faire réélire député au premier tour et que l’UMP a réussi le grand chelem dans les Alpes-Maritimes, les députés UMP de l’Ouest du département n’ont pas tardé à engager une réflexion sur la ligne politique que doit adopter leur mouvement dans les années futures. Rencontre avec Jean Leonetti pour qui l’UMP ne doit pas se préoccuper des valeurs communes qu’elle aurait avec le Front National, mais s’interroger qui elle est et sur ce qu’elle incarne comme solutions à la crise que traverse la France.

Si les députés UMP de l’Ouest du département peuvent se réjouir d’avoir vu leur mouvement réussir une nouvelle fois le grand chelem dans les 9 circonscriptions des Alpes-Maritimes, les résultats enregistrés dimanche soir au niveau national n’ont pas tardé à les obliger à engager une réflexion sur la ligne politique que l’UMP doit suivre dans les prochaines années, ainsi que sur les hommes qui devront l’incarner pour entraîner le parti sur le chemin de la reconquête du pouvoir. Pour Lionnel Luca, élu dès le 1er tour dans la 6ème circonscription « C’est Droite année 0 ! Tout est à rebâtir …mais sans se perdre dans des querelles de petits chefs. Ce qui compte avant tout, c’est le débat d’idées ». Réélu lui aussi au premier tour, Jean Leonetti estime également que le résultat des législatives obligent l’UMP à redéfinir sa stratégie et à refonder ses fondamentaux. Pour le Maire d’Antibes « On ne doit pas se préoccuper des valeurs communes que l’on peut avoir avec tel ou tel parti, mais s’interroger sur qui je suis, qu’est ce que j’incarne et comment je peux répondre à cette crise européenne qui frappe la France en terme d’autorité et d’humanité ». 

La Présidence de l’UMP en ligne de mire

Malgré l’amitié et l’estime qu’il lui porte, celui qui fut le Ministre de François Fillon ne s’engage pas encore derrière l’ancien Premier Ministre dans sa quête de la présidence de l’UMP, mais pense que « l’essentiel à déterminer lors du prochain congrès n’est pas qui, mais pour quoi faire ? » Avant cette échéance, Jean Leonetti réfléchi avec ses amis du courant humaniste, à présenter sa candidature à la présidence du groupe UMP à l’Assemblée Nationale. Fidèle de l’actuel Secrétaire Général du mouvement, Michèle Tabarot devrait elle se ranger dès à présent derrière Jean François Copé et mener une campagne active pour le porter à la présidence de l’UMP. De son coté, le Député Maire de Cannes Bernard Brochand préfère rester dans une position d’attente, estimant qu’il est encore beaucoup trop tôt pour se prononcer sur celui qui aura sa préférence lors du congrès du mois de novembre.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011