ShareThis

Avec Nice Connect, l'aéroport veut s'imposer comme un "hub alternatif"

En pleine forme (+7,2% de passagers en février), l'Aéroport Nice Côte d'Azur développe une solution de "self connecting" qui permet d'optimiser les correspondances et valoriser ainsi son maillage avec 120 destinations dont près de cent à l'international et surtout sept long-courriers. Nice pour aller de Bergerac à Dubaï ou de Lyon à New-York !

L'aéroport de Nice Côte d'Azur se porte bien si l'on en juge par les chiffres de février. Le mois dernier, le trafic a augmenté de 7,2% avec 774.867 passagers. Depuis le début de l'année, avec 1.535.220 passagers, il progresse de 5,5% (dont +6,9% sur le domestique et +4,2% sur l’international) par rapport à la même période en 2018. Un bon signal pour l'économie azuréenne. Et ce n'est sans doute pas fini car l'aéroport vient de se positionner comme un "hub alternatif". Une plateforme qui permet à Toulouse ou Bergerac d'être relié à Dubaï via Nice ou à Lyon d'aller sur New York en transitant par Nice plutôt que par Paris ou un autre grand "hub" européen.

Répondre à une nouvelle tendance du transport aérien

Aujourd'hui, les voyageurs construisent de plus en plus eux-mêmes leurs correspondances. Accompagnant cette nouvelle tendance structurelle du transport aérien, Nice Côte d’Azur se pose comme le premier aéroport de France à proposer Nice Connect. Il s'agit, explique l'aéroport, d'une solution complète de "self-connecting", pensée en interne, indépendante de toute compagnie ou alliance aérienne mais ouverte à tous les distributeurs qui le souhaiteraient. Elle assure aux passagers de pouvoir transiter par ses terminaux en toute sérénité pour se connecter à son réseau de plus de 120 destinations, dont près de 100 à l’international.

A travers Nice Connect, la plateforme azuréenne cherche ainsi à valoriser son maillage (120 destinations dont près de 100 à l'international et 7 liaisons long-courrier) et sa position géographique pour proposer une alternative attractive aux grands hubs tant pour des escales sur les axes Nord-Sud qu’Est-Ouest. Et de rappeler qu'en saison estivale, le réseau développé par l’aéroport représente jusqu’à 23 000 combinaisons de connecting optimisées par semaine!

Nice Connect intègre des services à chaque étape du voyage et répond aux quatre attentes prioritaires des self-connecters : la souplesse des horaires de vols, le gain de temps sur l’ensemble du parcours, la qualité de l’escale dans des terminaux agréables offrant une grande diversité de commerces et services, et le prix. Afin d’assurer aux passagers le maximum de sérénité, elle est adossée à une offre d’assurance, gratuite, garantissant la prise en charge des passagers ayant manqué leur correspondance.

L'aéroport joue de sa compétitivité en matière de connexions

Selon ses estimations, pour des connexions Schengen/Schengen au sein du même terminal, l’aéroport Nice Côte d’Azur peut proposer des MCT (minimum connecting time) de 40 minutes sans bagage ou de 75 minutes avec bagages. Pour des connexions Schengen/International, le MCT peut varier entre 50 et 85 minutes selon que le voyageur devra récupérer ou non des valises. Une compétitivité en termes de connexions que l'aéroport attribue à sa taille avec des temps de roulage moindre pour les avions, un délai de livraison des bagages plus court, des transferts aisés entre ses deux terminaux, des trajets moins grands entre les portes d'embarquement.

Totalement gratuite, cette solution de self-connecting présente un volet supplémentaire, optionnel, intégrant des services à la carte comme l’accès à un salon VIP à un tarif préférentiel. Dans un second temps, l’aéroport Nice Côte d’Azur proposera de transformer l’escale en véritable « stop-over » sans frais. A la tendance identifiée du self-connecting s’ajoute celle, émergente, du slow-travelling : demain, les voyageurs qui le désireront pourront choisir de réaliser une étape plus longue sur l’aéroport et de bénéficier d’un court séjour à la carte pour rester une journée ou une nuit sur Nice en bénéficiant d’offres préférentielles.

Kiwi.com sera le premier à commercialiser Nice Connect

Grâce à un accord de partenariat non exclusif, l’OTA (online travel agency) Kiwi.com, leader du self-connecting, sera le premier à commercialiser Nice Connect. Effectif dès le mois de juin de cette année, il permettra aux voyageurs de composer, depuis les sites Kiwi.com, Kayak.fr et Skyscanner.fr, leurs trajets via Nice Côte d’Azur, ces plateformes mettant en avant le gain de temps rendu possible par un trajet et une escale moins longs. Dans la foulée, MisterFly.com, déjà partenaire d’Aéroports de la Côte d’Azur, rejoindra le mouvement et proposera à son tour la solution.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011