ShareThis

Bernard Brochand et Michèle Tabarot en ballotage

Bernard Brochand et Michèle Tabarot devront passer par un second tour pour être élus dimanche prochain député des 8ème et 9ème circonscriptions des Alpes-Maritimes. Avec 47,78% des voix, le Maire de Cannes devra affronter le candidat du Front National Adrien Grosjean arrivé second avec 23,71% devant l’écologiste Elisabeth Deborde (21,13%), tandis que la Maire du Cannet (47,32%) sera opposée à la socialiste Marie- Louise Gourdon qui, avec 28,59% des suffrages précède la représentante du Front National Marlène Orfila (17,42%)

Bernard Brochand et Michel Tabarot devront passer par un second tour pour retrouver leurs sièges à l'Assemblée Nationale

Avec 47,78 % des voix, Bernard Brochand est le seul Député sortant du département à avoir enregistré dimanche un meilleur score qu’en 2007 (42,60%). Un résultat trompeur néanmoins car, lors des précédentes législatives, le Maire de Cannes avait face à lui le Maire de Mandelieu Henri Leroy, issu de sa famille politique. Cette fois l’horizon semblait dégagé, surtout depuis que Philippe Tabarot avait renoncé à se présenter contre lui. S’il ne devrait pas rencontrer de difficultés lors du  second tour où pour lui « les électeurs devront choisir entre le candidat du rassemblement républicain et celui de l’extrême droite. Un choix de valeurs, d’expérience, de crédibilité et de compétence», Bernard Brochand a été mis en ballotage par le jeune candidat du Front National Adrien Grosjean qui, avec 23,71% des voix devance l’écologiste soutenue par le PS, Elisabeth Deborde (21,13%) qui réalise une performance honorable pour sa première apparition sur la scène locale.

Michèle Tabarot contrainte à un second tour

Réélue en 2007 avec 53.13% des voix, Michèle Tabarot sera pour sa part contrainte à un second tour dans la 9ème circonscription des Alpes-Maritimes après avoir obtenu 47,32% des suffrages. Suite à un redécoupage, cette circonscription avait pourtant perdu 3 de ses 6 cantons, ce qui semblait à priori favorable à la Maire du Cannet qui estime tout de même qu’elle fait « un super score dans une circonscription qui a deux cantons sur trois à gauche. Mon score est la reconnaissance des électeurs qui estiment que je fais du bon travail ». Mais, même si elle ne retrouve pas le score d’André Aschieri en 2007 et que ses chances seront très minces, Marie-Louise Gourdon (PS) sera bien présente au second tour en devançant largement, avec 28,59% des voix, la candidate du Front National Marlène Orfila (17,42%).  

  


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011