ShareThis

Besoins en Main-d’œuvre 2017 : une embellie en vue pour l'emploi 06

Les chiffres de l'enquête BMO (Besoins en Main-d’Oeuvre) 2017, réalisée par Pôle Emploi avec le Credoc, laissent entrevoir une reprise de l'emploi dans le département. Avec 44.648 projets de recrutement pour 2017 dans les Alpes-Maritimes, ce sont les meilleurs depuis 2010. Ils sont concentrés dans les secteurs des services (77%) et du commerce (14%).

Au total, 44.648 projets de recrutement pour les Alpes-Maritimes pour 2017 ont été comptabilisés : ce sont pour l'enquête BMO (Besoins en Main-d’Oeuvre) 2017 les meilleurs résultats depuis 2010. Réalisée par Pôle Emploi avec le concours du Credoc depuis 2001, cette enquête ne mesure certes que les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Mais l'expérience montre que cet indicateur est fiable. Pour le BMO 2016, 80% des intentions ainsi exprimées ont été réalisées à la fin du premier semestre 2016. Les perspectives reflétées sont donc considérées comme bonnes.

Pour 2017 dans les Alpes-Maritimes, ce qui est constaté c'est que, avec 44 648 projets de recrutement (21% des intentions au plan de la région PACA), la hausse est de 8% par rapport aux résultats 2016. Les secteurs qui concentrent le plus d’intentions de recrutement sont les services (77%) et le commerce (14%), soit à eux deux, plus de 9 projets sur 10!

Le secteur des services toujours en pointe (77% des projets)

Ce secteur des services reste le plus gros recruteur du département (29% des intentions d’embauche dans les services aux entreprises, 26% aux particuliers et 22% dans l’hébergement-restauration). Il propose des emplois sur l’ensemble des bassins avec une forte prédominance de contrats saisonniers.

Les difficultés de recrutement se concentrent sur certains métiers tels que les aides-soignants (médico-psycho., auxiliaires puéricultrices, assistants médicaux), les aides à domicile et aides ménagères, les ingénieurs, cadres études & R&D informatique, responsables informatiques, les cuisiniers et les aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine.

Le commerce, autre secteur moteur

Pour le commerce, les intentions de recrutement représentent 6.162 projets, soit 14% des projets d’embauche du département. Les emplois proposés se situent essentiellement dans les métiers du commerce et de la vente et grande distribution. Les difficultés de recrutements se retrouvent sur les postes d’attachés commerciaux et secrétaires.

Ces bonnes perspectives qui laissent augurer d'une reprise de l'emploi dans les Alpes-Maritimes durement touchées par le chômage avec 70.000 chômeurs, chiffre qui a doublé depuis 2008. Avec notamment le bâtiment qui est reparti, les chiffres de l'enquête BMO sont en concordance avec les récentes notes de conjoncture de la Banque de France et de l'Insee.

Le top 5 des projets d’embauche saisonniers

1/ Serveurs de cafés, de restaurants (y compris commis)

2/ Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine

3/ Employés de l'hôtellerie

4/ Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs)

5/ Artistes (en musique, danse, spectacles, y compris professeurs d'art)

 

Le Top 5 des intentions d’embauche jugées difficiles

1/ Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine

2/ Serveurs de cafés, de restaurants (y compris commis)

3/ Aides à domicile et aides ménagères

4/ Professionnels de l’animation socioculturelle (animateurs et directeurs)

5/ Aides-soignants (médico-psycho., auxiliaires puériculture, assistants médicaux…)


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011