ShareThis

Biotech : TxCell (Sophia) en passe d'être rachetée par Sangamo (USA)

Spin off de l'Inserm fondée en 2001 à Sophia Antipolis, TxCell (46 personnes), biotech qui développe des plateformes d’immunothérapies cellulaires T personnalisées innovantes pour le traitement de maladies inflammatoires et auto-immunes sévères, a annoncé fin juillet un accord de rachat par Sangamo Therapeutics. L'opération sous réserve de conditions supensives devrait se concrétiser au 4ème trimestre 2018. Les activités resteraient dans la technopole.

TxCell, l'une des biotechs de Sophia Antipolis les plus prometteuses dans le domaine de l'immunothérapie, est en passe d'être rachetée par l'Américain Sangamo Therapeutics. Cette acquisition, qui a été annoncée à la fin du mois de juillet, devrait se concrétiser au quatrième trimestre 2018 (sous réserve de conditions suspensives), à travers le dépôt d’un projet d’offre publique d’achat simplifiée en numéraire, TxCell ayant été introduit en bourse sur Euronext en avril 2014. L'acquéreur a précisé que les équipes (46 personnes) ainsi que l'activité resteraient dans la technopole.

Le titre explose en bourse après l'annonce : +150%

Qualifiée de généreuse, cette offre d'achat a d'ailleurs fait exploser le titre en bourse. Il a pris 150% en quelques jours après l'annonce (il clôturait hier à 2,44€). A 2,58 euros par action l'offre présente en effet une prime de 177% par rapport au cours du titre début avril (moins de 1 euro) et valorise la société à environ 72 millions d’euros sur une base sans trésorerie et sans dette. Une fulgurante remontée qu'il faut cependant relativiser : l'introduction de TxCell en bourse s'était faite à 5,58 euros il y a quatre ans.

Ce qui intéresse Sangamo ? Le savoir-faire que TxCell a acquis dans les cellules Tregs et les développements engagés dans un produit de prévention de rejet de la greffe d'organe, le TX200. Spin-off de l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) TxCell avait été créée en 2001 à Sophia dans le but de développer des immunothérapies cellulaires personnalisées innovantes utilisant des lymphocytes T régulateurs spécifiques d'antigène (Ag-Tregs), pour le traitement des maladies inflammatoires et auto-immunes chroniques et sévères. Elle visait notamment le traitement de la maladie de Crohn mais a dû changer son fusil d'épaule. D'où ce repositionnement sur les greffes d'organes.

Une demande d'essai clinique pour les greffes d'organes en 2019

Selon Sangamo, l’acquisition de TxCell lui permettra de mettre plus rapidement un programme CAR-Treg en phase clinique. Le laboratoire américain devrait déposer en 2019 une demande d’essai clinique pour l’Europe portant sur le premier produit candidat de TxCell à base de cellules CAR-Treg pour les greffes d’organes solides, dans l’optique de lancer les études de phases 1/2 plus tard dans l’année. Sangamo compte utiliser sa technique d’édition du génome à base de zinc finger nucleases (ZFN) pour mettre au point la prochaine génération de thérapies cellulaires CAR-Tregs autologues et allogéniques destinées au traitement de maladies auto-immunes.

Faire émerger un acteur majeur dans le domaine de la thérapie cellulaire

"Ce projet d’acquisition, qui associerait le savoir-faire de TxCell dans les cellules Treg à nos capacités dans l’édition ex vivo du génome, ferait de Sangamo un acteur majeur de ce domaine émergent de la thérapie cellulaire à base de CAR-Tregs" a ainsi déclaré Sandy Macrae, Directeur Général de Sangamo. "Nous sommes convaincus que les thérapies CAR-Treg se révéleront tout aussi prometteuses pour les maladies auto-immunes que l’utilisation des cellules CAR-T en oncologie."

Directeur Général de TxCell, Stéphane Boissel, envisage ce rapprochement avec enthousiasme. "Nous sommes certains que la technologie ZFN de Sangamo facilitera les modifications génétiques fines requises pour créer une nouvelle génération d’immunosuppresseurs à base de cellules Treg visant spécifiquement certains tissus et antigènes. Faire avancer ces produits à base de cellules CAR-Treg jusqu’au stade clinique et vers la commercialisation supposait des compétences et des moyens financiers qu’il nous était impossible d’obtenir à un coût raisonnable pour nos actionnaires en restant indépendants."

TxCell deviendrait une filiale de Sangamo

TxCell, avant son introduction en bourse avait réussi à lever 66 M€ en plusieurs levées de fonds. Dans l'accord de rachat, Sangamo reprend environ 53% du capital et des droits de vote auprès des principaux actionnaires (FCPR Auriga Ventures, FCPR Innobio, YA II PN, Ltd…). Dans l’hypothèse où Sangamo viendrait à détenir au moins 95% du capital et des droits de vote de TxCell à l’issue de l’offre publique d’achat simplifiée, celle-ci sera éventuellement suivie d’un retrait obligatoire. TxCell deviendrait ainsi une filiale de Sangamo et serait renommée Sangamo Therapeutics SA. A l’issue du retrait obligatoire, Sangamo envisage de retirer TxCell de la cote.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011