ShareThis

Bootcamp de la TEE à Sophia : 10 défis concrets pour sauver le climat

Multiplier par 4 la part modale du ferroviaire à Grasse, produire localement du biogaz à Vence, l'autoconsommation voltaïque à Nice Ecovallée, mobilité bas carbone à Monaco, un mode circulaire vertueux de déchets à Cannes Lérins, le photovoltaïque pour développer l'économie des pré Alpes d'Azur : ce sont les défis concrets auxquels s'attaquent jeudi et vendredi à Sophia, des startups, grandes entreprises, labos de recherche, collectivités, grandes écoles, à l'occasion du premier bootcamp ADEME de la Transition Energétique, Ecologique et Economique des Territoires.

Alors que plus que jamais il est urgent d'agir pour limiter le réchauffement climatique (le rapport du GIEC rendu lundi témoigne de nouveau de cette urgence) le premier bootcamp ADEME d’accélération de la Transition Energétique, Ecologique et Economique des Territoires qui s'est ouvert ce matin à Sophia Antipolis vise à faire émerger des solutions concrètes. Pendant 2 jours, les 100-130 participants à ce bootcamp (startups, entreprises innovantes, grandes entreprises, chercheurs, étudiants, porteurs de projets, animateurs de communautés, …) s'attaqueront en effet à des défits concrets de transition énergétique et écologique portés par 8 collectivités territoriales des Alpes Maritimes.

Les exemples de défis

Exemples de défis : le RDV à la gare, porté par le Pays de Grasse. L'objectif est de multiplier par 4 la part modale du ferroviaire par le travail sur l'attractivité du quartier à horizon 2028 par la recherche de nouveaux services qui puisse donner envie de fréquenter le quartier gare de Grasse et utiliser ce qui existe déjà Pôle d'échange intermodale, parking relais, gare routière, location vélo à assistance électrique…Autre défi : le développement de l'autoconsommation collective photovoltaïque en site urbain avec la Métropole Nice Côte d'Azur. Là, l'objectif est de couvrir 50% des besoins électriques des éco-quartiers de la Plaine du Var avec des productions photovoltaïques locales en 2024.

Comment produire localement du biogaz avec Vence biogaz,: moderniser et optimiser la compétence déchets en mode circulaire vertueux avec Smart Trash Cannes Pays de Lérins, lancer 7 projets d'autoconsommation collective dans les bâtiments communaux de la CASA d'ici 2021,  covoiturer comme on respire à Sophia également, font partie des dix défis à relever. Ces défis ont été construits en amont via 3 ateliers d’intelligence collective avec les acteurs du territoire dont les partenaires du 1er cercle du Bootcamp, à savoir le CSTB, Mines ParisTech Sophia Antipolis, SKEMA Business School et le Village by CA.

Les temps forts des deux journées

Parmi les temps forts de ces deux journées autour de la transition énergétique est à noter l'introduction du bootcamp par Marie Christine Premartin, ADEME, Directrice Executive des Programmes ce matin à 10 heures suivie du lancement du bootcamp en plénière avec présentation des défis et des méthodes. Autre temps fort, présentation des solutions aux 10 défis aux élus des collectivités territoriales concernées demain vendredi de 14h à 16h10 suivie d'une synthèse et perspectives par l’ADEME et ses partenaires puis de l'allocution de clôture par Fabrice Boissier, Directeur Général délégué, ADEME.

Le travail quant à lui se fera aujourd'hui défi par défi sur 5 sites (ADEME, CSTB, Mines ParisTech, SKEMA Business School et Village by CA). Il sera assorti de pitchs de startup et business dating et d'un atelier sur le thème "Comment mieux faire travailler ensemble startup/entreprises innovantes et collectivités territoriales". Les méthodes utilisées pendant ce bootcamp seront également originales. Basées sur la logique de l’effectuation et développées par SKEMA Business School, elles sont particulièrement bien adaptées à l’émergence de solutions invisibles dans le complexe. Professeur à SKEMA, Dominique Vian fera d'ailleurs demain une conférence sur ce thème : l'effectuation, ou comment faire bouger les lignes en situation d'incertitude.

Ainsi, sous l'aile de l'ADEME à Sophia Antipolis, académiques, entreprises, start-up et collectivités locales se sont aliiés pour agir et apporter une contribution concrète à la sauvegarde du climat. La Côte d'Azur fait front. Reste bien sûr maintenant à "effectuer"…


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011