ShareThis

Cannes : Pierre Rabhi à l'ouverture du congrès des notaires !

Les notaires de France, qui tiendront leur 114ème congrès annuel à Cannes du 27 au 30 mai, sont bien décidés à prendre la mesure des mutations en cours. Et c'est Pierre Rabhi, le pionnier de l'agroécologie, qu'ils ont invité pour ouvrir leurs débats. Autour du thème "les enjeux liés au territoire", les 4.000 participants plancheront ainsi sur les demains de l'agriculture, de l'énergie, de la ville et sur les solutions de financement qui permettront les transitions.

Avec Pierre Rabhi, paysan, écrivain et penseur adulé dans le monde de l'environnement, c'est l'un des pionniers de l'agriculture écologique qui ouvrira les travaux du 114ème congrès des notaires de France à Cannes du 27 au 30 mai, manifestation qui réunira 4.000 participants. Cette présence du "pape" de l'agroécologie vient donner le ton d'un congrès 2018 qui a pris pour thème "les enjeux liés au territoire". Sur ce sujet d'envergure, quatre commissions prospectives sur l'agriculture, l'énergie, la ville et le financement ont travaillé pendant 18 mois et rendu un rapport qui sera approfondi lors des quatre jours de travaux. Le tout dans le but de trouver les propositions susceptibles de devenir des textes de loi et de faire face aux grandes mutations en cours.

Plus précisément comme le note en introduction le président Emmanuel Clerget, il s'agit de "nourrir l’humanité, produire de façon durable et responsable, construire la ville de demain, endiguer le déclin des territoires ruraux, et financer efficacement ces projets". Dans ce monde d'aujourd'hui en pleine transition, les notaires veulent prendre la mesure des changements en cours, apporter leurs contributions et œuvrer à l'évolution du droit. Leurs travaux visent plus particulièrement à accompagner les transitions énergétique et démographique, contribuer à fournir un cadre mieux adapté à l’agriculture contemporaine, aux nouvelles énergies, à la ville de demain, et enfin à  trouver des solutions pour financer tous ces changements…  

Pour éclairer cette transition, outre Pierre Rabhi en ouverture, un grand débat animé par Patrick Poivre d’Arvor est prévu en clôture, avec Erik Orsenna, Joël de Rosnay et Emmanuel Todd autour de la question "comment ferons-nous société en 2050 ?" Nourrir la population, accélérer la transition énergétique, résoudre les fractures territoriales, culturelles, sociales… Sur ces points auront à répondre l’académicien Erik Orsenna, qui s’est penché sur les ressources de la planète avec ses ouvrages sur l’eau et le coton, ainsi que le biologiste Joël de Rosnay, et l’essayiste Emmanuel Todd, historien et observateur de la société contemporaine. Vaste sujet.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011