ShareThis

Carnaval de Nice : après le "Roi des Médias", le "Roi des Energies"!

Place du 10 au 26 février 2017 au "Roi des Energies". Toutes les énergies, fossiles comme renouvelables ou humaines. Le "Roi des Médias" aura régné jusqu'à dimanche sur un Carnaval de Nice très "sécurisé" qui se sera déroulé sans encombre, hors des conditions météo qui, dimanche ont conduit à l'annulation de la cérémonie de clôture. En bilan, 143 580 spectateurs (hors zone gratuite), soit 10 000 personnes de plus que l'an dernier pour les 11 manifestations payantes.

Le Roi des Médias est mort ! Vive le nouveau "Roi des Energies"! C'est lui qui règnera sur le prochain Carnaval de Nice, du 10 au 26 février 2017. Il jouera l'alliance entre écologie et nouvelles technologies et c'est sur des thèmes liés à toutes les énergies (électrique, fossile, éolienne, solaire, hydraulique, mais aussi humaines comme celles des coureurs cyclistes ou des marathoniens…) que vont travailler dès maintenant les carnavaliers niçois. Quant au règne 2016, il aura connu une fin écourtée. En raison des mauvaises conditions météo, la cérémonie de clôture de dimanche soir a dû être annulée dans l'après-midi. Pas d'incinération du Roi, ni de feu d'artifice cette année.

Mais en dépit de ce caprice météo, le Carnaval de Nice se sera très bien passé. Il était pourtant considéré comme potentiellement à risque : c'était le premier grand événement médiatique français qui suivait les tragiques attentats de Paris de novembre 2015. D'où un maximum de précautions et une sécurité renforcée pour parer à tout risque terroriste. Quelques aménagements de programme ont bien dû être faits. Ainsi, la Parada Nissarda comme les carnavals de quartiers ont dû être modifiés dans leur organisation en raison de l’état d’urgence. Mais l’investissement des participants a montré que l’enthousiasme et l’envie des Niçois de s’approprier le sens de la fête prôné par le Carnaval, n'avait pas faibli.

Dans un premier bilan, l'Office de Tourisme a comptabilisé 143 580 spectateurs (hors zone gratuite), soit 10 000 personnes de plus que l'an dernier pour les 11 manifestations payantes (1 corso carnavalesque de moins qu’en 2015). Une fréquentation qui a généré près de 2.100.000 € de recettes de billetterie en regard d'un budget d'organisation de 6 M€ tandis que les retombées économiques sont estimées à 30 M€ avec 1 million de visiteurs. Des résultats jugés meilleurs que l’an passé, bien que le comparatif soit difficile à établir en raison des circonstances qui ont marqué les deux éditions (plusieurs défilés annulés en 2015, tandis qu'en 2016, le programme a été modifié en fonction de l'état d'urgence).

A noter aussi que ce Carnaval de Nice a servi de décor pour des tournages de film et de publicité. En particulier, "Section de Recherches", la série de TF1, est venu dans les coulisses du Carnaval pour le tournage d’un épisode qui sera diffusé dans 10 jours sur la chaîne, tandis qu'une publicité pour une grande marque coréenne a pris l’évènement comme vitrine pour son lancement de produit. Le Carnaval de Nice comme une star!


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011