ShareThis

Carnaval de Nice : le Roi de l'Espace sur le pas de tir

Le 134ème Carnaval de Nice du 17 février au 3 mars a choisi avec le Roi de l'Espace, un thème d'actualité alors que s'est ouvert avec la fusée Falcon Heavy, une nouvelle page de la conquête spatiale. L'espace dans toutes ses dimensions sera ainsi au coeur des Corsi et Batailles de fleurs qui, comme l'an dernier, se dérouleront dans une enceinte totalement sécurisée et close.

Pile-poil dans l'actualité le 134ème Carnaval de Nice. Alors que la conquête spatiale a franchi hier une nouvelle étape avec le lancement la fusée Falcon Heavy par Elon Musk, il a choisi cette année le thème du Roi de l'Espace. C'est ce qu'il déclinera du 17 février au 3 mars à travers ses 17 chars, ses Corsi, batailles de fleurs, animations, parades et expositions. Une occasion aussi de rappeler qu'avec l'Observatoire de Nice Côte d'Azur, la ville du carnaval est devenue l'un des centres de référence pour la connaissance de l'univers.

Les nouveautés de l'édition 2018

Les temps forts et les caractéristiques de cette nouvelle édition d'un des plus anciens et remarquables carnavals du monde ? Ils ont été présentés lundi lors d'une conférence de presse donnée par Georges-François Leclerc, Préfet de Alpes-Maritimes, et Christian Estrosi, Maire de Nice. Deux nouveautés sont au programme. La première tient dans l’exposition "Proxima", du 10 février au 10 mars, Promenade du Paillon. L’exposition retrace le parcours des 3 astronautes envoyés sur la Station Spatiale Internationale durant 6 mois. Parmi eux, le français Thomas Pesquet qui a partagé avec le monde entier ses fabuleux clichés de la terre vue du ciel, et notamment de Nice. Autre exposition sur le thème de l’espace : celle de dessins d’enfants de Nice et Saint-Pétersbourg ouverte pendant toute la durée du Carnaval à la Bibliothèque Raoul Mille.

Seconde nouveauté : le Carnaval de Nice s’exporte dans 4 communes de la Métropole Nice Côte d’Azur. En effet, des animations et parades de grosses têtes seront proposées à Villefranche, Saint-Jeannet, Saint Etienne de Tinée et Belvédère. En 2019, ce Carnaval dans la Métropole sera amplifié avec davantage de communes concernées. De même, le Festival du Livre et le Nice Jazz Festival s'exporteront eux aussi dans des communes de la Métropole.

L'espace exploré avec humour dans toutes ses dimensions

Pour le reste, le Carnaval reste dans sa tradition avec ses deux manifestations bien distinctes : le Corso Carnavalesque qui a lieu de jour ou de nuit, et la Bataille de Fleurs exclusivement de jour. Cette année, le nouveau monarque explorera l’espace dans toutes ses dimensions. Il sera question des possibilités de vie ailleurs, des perspectives de tourisme spatial, de trous noirs, du programme spatial USA/Corée du Nord, de "Space Selfie" ou encore de Rocket Brexit en tant que "première mission spatiale britannique : sortir de l'euro galaxie". Facétie et humour restent de mise...

Parmi les temps forts également :

  • La Parada Nissarda et mobilisation des quartiers, le dimanche 25 février : un volet 100 % niçois au sein du corso carnavalesque avec des chars réalisés par les associations niçoises.
  • Le déjeuner "Vira la Roda", le vendredi 2 mars : pour la 5e année consécutive, les Chefs Niçois proposent d’embarquer à bord de la grande roue pour un déjeuner caritatif destiné à soutenir des étudiants désireux d’accéder aux métiers de la restauration.
  • L’incinération du Roi, le samedi 3 mars qui aura lieu comme l’an dernier sur la place Masséna, à la fin du dernier corso du programme.
  • Le combat naval fleuri de Villefranche-sur-Mer, le lundi 19 février

Dans une enceinte close et sécurisée

Le volet sécurité, quant à lui, a été présenté par le préfet. Comme l’an dernier, le carnaval se déroule sur un site unique pour les corsos carnavalesques et les batailles de fleurs. Le cortège défilera dans une enceinte totalement sécurisée et close avec des portiques de sécurité plus nombreux, contrôlés par d’avantage d’agents de sécurité privés. Le circuit formera une boucle : place Masséna, avenue Max Gallo (ex-Phocéens) Promenade des Anglais et Avenue de Verdun.

Autre nouveauté à venir, côté organisation : C’est la dernière fois cette année que l’Office du Tourisme et des Congrès de Nice organise le Carnaval (l'OTCN avait pris le relais du Comité des Fêtes il y a une vingtaine d'années). L'an prochain, la loi MAPTAM sur les métropoles oblige (les offices du tourisme doivent devenir métropolitains), le Carnaval sera préparé et exécuté directement pas la Mairie de Nice. Un Carnaval qui, cette année, après la période difficile qui a suivi le dramatique attentat de Nice du 14 juillet 2016, devrait de nouveau voir sa fréquentation au plus haut avec 500.000 visiteurs attendus.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011