ShareThis

Carros : 1er protocole d’engagement Territoires d’Industrie de France !

Le premier partenariat français de ce nouveau programme national doté d’un budget de 1,36 milliard d’euros a été signé par la Métropole Nice Côte d'Azur pour Carros retenu comme territoire pilote. Il s'agit d'un dispositif d'actions concrètes qui doit permettre à la zone industrielle de Carros de gagner en attractivité, en innovation et en démarche environnementale.

C'est le premier protocole d’engagement "Territoires d’Industrie" de France que la Métropole Nice Côte d’Azur et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont signé avec l’Etat ce matin dans les locaux d'Arkopharma à Carros. Le programme "Territoires d’Industrie" est récent. Il a été lancé en octobre dernier par le Premier Ministre Edouard Philippe. Assorti d’un budget de 1,36 milliard d’euros, il a pour objectif d'accompagner 124 territoires français dans le développement de leur projet industriel, en s’appuyant notamment sur les Métropoles et les Régions.

Plus importante zone industrielle des Alpes-Maritimes (600 entreprises, 10.000 emplois, 1 milliard d’€ de CA), Carros a été retenu tout naturellement comme territoire pilote (côté Bouches-du-Rhône, la zone "Aix-Rousset-Gardanne ; Istres-Fos-Marignane-Etang de Berre" a également été retenue). Le projet de développement azuréen a été signé par Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, et par Gwénaëlle Chapuis, sous-préfet Nice-Montagne représentant le Préfet des Alpes-Maritimes. (La photo de la signature -copyright Ville de Nice). 

Porté par Charles Scibetta, maire de Carros et Jacques Chevallet, président d’Arkopharma, il cible les quatre grands besoins des territoires industriels : répondre aux difficultés de recrutement dans l’industrie, innover pour permettre aux PME d’entrer dans l’industrie de demain; attirer pour rester compétitif en développant le foncier et le très haut débit; mettre en place des appel à projets en vue d’encourager le recours aux mesures de simplification. "L’industrie, est un extraordinaire potentiel de création de croissance et d’emplois" a rappelé à cette occasion Christian Estrosi. "En tant que ministre de l’industrie, j’ai revalorisé cette filière en soutenant notamment le Made In France. Je suis heureux d’avoir été précurseur, et de voir aujourd’hui que cet état d’esprit est partagé et impulsé à travers de nouveaux dispositifs comme les "Territoires d’Industrie".

Pour le président de la Métropole, ce dispositif d’actions concrètes, fruit d’une concertation avec les acteurs économiques locaux, va permettre à la zone industrielle de Carros de gagner en attractivité, en innovation et en démarche environnementale, tout en facilitant la vie des chefs d’entreprises et des salariés. "Ce Contrat d’Industrie reprend deux axes fondamentaux de notre politique en matière d’industrie : le développement durable (déploiement des énergies alternatives, extension de la gestion collective des déchets industriels, amélioration de la sécurisation routière…) et l’innovation technologique (smart city, industrie 4.0…)".


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011