ShareThis

Ceram de Sophia : près de 1.700 étudiants !

La rentrée de l'ESC, lundi 18 septembre, témoigne de la percée d'un établissement qui s'est résolument positionné sur le management allié aux nouvelles technologies de la communication.



Un petit signe qui témoigne de la montée du Ceram dans le tableau d'honneur des écoles de commerce : pour la première fois, un élève d'Henri IV à Paris, l'une des prépas les plus prestigieuses, a choisi le Ceram. La sélectivité, lors des concours d'entrée de juillet, avait d'ailleurs pu être réhaussée d'un cran en raison du nombre élevé de candidats (7.700 contre 6.200 l'année précédente, soit 25% de plus). Toutes les barres d'admissions ont ainsi été relevées (barre supérieure à 13/20 notamment pour intégrer l'ESC après un cycle universitaire!).

L'ESC (Ecole supérieure de commerce), pour la rentrée qui a lieu le 18 septembre, devrait accueillir 255 étudiants en première année et une centaine en admission parallèle en 2ème année, soit une hausse de 65% comparée à l'an dernier. A noter également pour cette rentrée, 330 nouveaux étudiants à l'EAI Tech, dont 65% en filière technologique. Compte tenu des différentes années, le Ceram forme aujourd'hui plus de 400 étudiants dans les domaines technologiques et scientifiques.

Autre évolution notable : l'internationalisation de plus en plus prononcée de l'école. Entre le Theseus MBA dont l'accréditation AMBA vient d'être confirmée pour quatre ans supplémentaires, les Masters of Sciences, l'Ecole supérieure de commerce (dans le cadre des échanges et intégration via le concours international CIAM) et l'EAI Tech, 280 étudiants étrangers sont accueillis sur le site sophipolitain. Soit 40% de plus que l'an dernier. Le nombre d'étudiants au Ceram progresse aussi une fois de plus : à l'issue des dernières rentrées des 3ème cycles, début novembre, il devrait approcher les 1.700 étudiants pour l'année universitaire 1999/2000 contre un peu moins de 1.600 l'an dernier.

Cette progression continue des effectifs explique que la CCI, dont dépend l'école, cherche actuellement 3 à 4.000 mètres carrés de locaux supplémentaires. Une bouffée d'oxygène a été apportée cette rentrée avec la location à France Telecom des locaux de l'Institut Theseus. Les masters de finances, le CPA Méditerranée (Centre de perfectionnement aux affaires), vont y emménager à côté du prestigieux MBA. Le problème des locaux, le problème le plus crucial actuellement sur la technopole, n'en risque pas moins de se poser dans les années qui viennent.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011