ShareThis

"C'est pas classique" à Nice : les "temps forts" affichent complet

Rançon du succès, les quatre concerts "Temps forts" de cette édition 2018 qui commence demain vendredi à Nice Acropolis affichent complet. Mais il reste au programme jusqu'à dimanche soir, trois jours de musique hors des sentiers battus avec près de 60 concerts, animations, ateliers pour les jeunes et le grand public.

A saluer demain, vendredi, l'ouverture de la 14è édition de "C'est pas classique" au Palais Acropolis de Nice (20h30, Salle Apollon) par une soirée mêlant musique et art visuel. Le violoniste Dmitri Makhtin et la "sand-artist" Katerina Barsukova ouvriront en effet le bal avec l'Orchestre de Cannes Provence Alpes-Côte d'Azur sous la direction de Benjamin Levy. Un spectacle qui promet. Il s'agit d'une création inédite pour "C’est pas classique" où la musique joue la rencontre de l’art visuel du dessin sur sable (le sand-art). Une poignée de sable vient ainsi prendre vie en quelques gestes gracieux de Katerina Barsukova et ces images éphémères épousent progressivement la musique aux rythmes des œuvres des grands compositeurs du XXe siècle.

D'autres temps forts sont à signaler pour cette édition 2018. Samedi 3 novembre (21h slle Apollon) ce sera l'oeuvre symphonique "Queen of Shaba" , composé par Ibrahim Maalouf sur un texte de Angélique Kidjo. Dimanche 4 novembre, (14h30 salle Apollon) , les virtuoses Mathias et Julien Cadez, deux pianistes aux multiples facettes, se chargeront de concilier musique et fantaisie pour réconcilier la grande musique avec tous les publics. Dimanche également (19h45 salle Apollon) le vocaliste suisse Andreas Schaerer, et Hildegard lernt fliegen "The big wig", jetteront les ponts entre les styles. Du beatbox au scat en passant par le chant lyrique ou l’imitation de trompette bouchée, une alchimie bouillonnante.

Nouveau : pour la 1ère fois, tout l’espace Muses du 3e étage d’Acropolis est réservé au jeune public avec un espace dédié aux tout-petits, Baby Muses pour des concerts, ateliers et animations qui se succèderont tout au long des journées de samedi et dimanche. Organisée par le Département des AM, de vendredi à dimanche, cette manifestation devenue un "classique" en dépit de son nom mettra au programme plus de 60 concerts gratuits et animations avec la participation de plus de 600 artistes. L'accès aux quatre concerts "temps forts" se fait sur réservations (rançon du succès, les quatre séances ont affiché rapidement complet suite à l'ouverture des réservations le 18 octobre dernier). Mais pour l'essentiel, l'ensemble des spectacles "Vraiment pas classique", "Jeune public" ou "Classiques revisités" pas de réservations nécessaires et des portes largement ouvertes.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011