ShareThis

Château Diter à Grasse : la Justice maintient la démolition!

Le Tribunal correctionnel de Grasse a rendu hier son jugement dans l'affaire du Château Diter, un palais florentin de plus de 1.200 m2 construit sans permis de construire. Si l'amende de 90 M€ réclamée par le parquet a été rabaissée à 1,2 M€, en revanche la demande de démolition a été maintenue. Le propriétaire Patrick Diter va faire appel.

Le jugement est tombé hier dans l'affaire du Château Diter à Grasse : 1,2 M€ d'amendes mais surtout la démolition de ce qui a été illégalement construit. L'affaire était passée le 20 avril dernier devant le Tribunal correctionnel de Grasse qui a rendu son jugement hier, jeudi 29 juin. Si l'amende de 90 M€ réclamée par le parquet a donc été ramenée bien plus bas, en revanche la demande de démolition de cet incroyable palais florentin de plus de 1.200 m2 a été maintenue.

Avec quelque 23 suites, trois piscines, deux héliports, des espaces de réunion, un jardin spectaculaire de plusieurs hectares et des vignes sur une propriété désormais de 35 hectares, le Château Diter est devenu l'un des lieux les plus incroyables de la Côte d'Azur. Il a été édifié édifié peu à peu en dix ans à partir de 2000, sans permis, à partir d'une modeste bastide de 200 m2 située dans le quartier Saint-Jacques en lisière d'Auribeau-sur-siagne. Depuis son achèvement en 2010, il était loué pour des fêtes, des mariages fastueux, des tournages de film. Cela au grand dam des riverains de ce quartier retiré et calme qui sont allés en justice et ont été entendus.

L'affaire n'est pas pour autant terminée. Le propriétaire Patrick Diter, qui a plaidé des erreurs administratives faites par sa passion pour l'art florentin, compte faire appel.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011