ShareThis

Chômage : enfin une petite embellie (-2,5% en 2018) dans les AM

Ce n'est pas un retournement spectaculaire, mais les chiffres du chômage publiés vendredi sont encourageants. Dans les Alpes-Maritimes, le nombre de chômeurs de catégorie A, baisse de 1,1% au dernier trimestre et de 2,5% sur l'année. Mieux qu'en PACA et qu'au niveau national. Pour les trois catégories (A, B et C), c'est également la baisse (-0,8% sur le dernier trimestre et -1% sur l'année).

Enfin la baisse dans les Alpes-Maritimes. Les chiffres du chômage, publiés vendredi, indiquent une inflexion, sur le dernier trimestre 2018 et plus encore sur sur l'année. Sur le dernier trimestre, dans les Alpes-Maritimes, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 68 910, soit 670 chômeurs de moins (-1,1% par rapport au trimestre précédent). Sur l'année entière 2018 la baisse est plus significative : -2,5% toujours pour la catégorie A (70.680 chômeurs comptabilisés fin 2017).

Pour la PACA, la baisse est identique sur le trimestre (-1,1%) et un peu moins forte sur l'année pleine (-1,5%), des pourcentages que l'on retrouvepar ailleurs à l'identique pour toute la France.

Toujours dans les Alpes-Maritimes, c'est également la baisse si l'on considère l'ensemble des catégories. Le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s'établit en moyenne à 103 400 au quatrième trimestre 2018. Ce nombre baisse de 0,8 % sur un trimestre (soit –830 personnes) et de 1,0 % sur un an, note la Direccte PACA. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, ce nombre baisse de 0,8 % sur un trimestre (+0,2 % sur un an).

Si l'on regarde les chiffres dans le détail, on s'aperçoit que, sur l'année, cette embellie a concerné plus particulièrement la tranche d'âge des 25-49 (-4,2% pour la catégorie A), tandis que les 50 ans ou plus ont continué à augmenter de 0,3%, une situation qui dans cette tranche d'âge touche les femmes (+1,3%), les hommes étant en légère baisse (-0,7%). Mais comme pour toute la France, pas d'embellie pour les chômeurs de longue durée : +8% sur un an pour les inscrits de plus de deux ans (catégories A B C confondues).


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011