ShareThis

CHU de Nice : Prix Hélioscope-GMF au Dr Pascal Delaunay

On se souvient de "Ficelle", un jeune beagle qui en 2011 avait mis le CHU de Nice à la pointe de la performance dans le cadre de la lutte contre le fléau punaises de lit. Grâce à son flair, le jeune chien (voil la photo ci-contre) avait une efficacité de 95 %, bien plus que celle de l’œil averti du médecin entomologiste qui n’est que de 30 %. Cette distinction, le CHU la devait également à son entomologiste médical au Laboratoire de Parasitologie, le Dr Pascal Delaunay, qui avait trouvé ainsi les moyens d'intervenir de la façon la plus naturelle dans les hébergements ou lieux supposés infestés de punaises de lits.

Consécration aujourd'hui pour le Dr Delaunay : il recevra le 5e Prix Hélioscope-GMFmercredi 11 juin 2014 à 18h au CHU de Nice au Patio de rééducation fonctionnelle de l'Hôpital de l’Archet 1. Ce prix vise à récompenser les établissements hospitaliers qui œuvrent à améliorer la qualité de vie des personnes hospitalisées. C'est depuis avril 2007, qu'au CHU de Nice une Unité d'Entomologie Médicale a été individualisée de façon originale dans son Laboratoire de Parasitologie-Mycologie.

Pascal Delaunay responsable cette unité s’est intéressé notamment aux punaises de lits (Cimex lectularius) car une réelle explosion mondiale de leurs nuisances, due aux échanges internationaux et à l’apparition de résistances aux insecticides, a été constatée.  L’expansion mondiale de ce fléau se fait par transport dans les bagages, les vêtements ou les meubles achetés dans les brocantes etc. On trouve des punaises de lits  dans tout type de logements: privatifs, hôtels, maisons de retraite, transports en commun (bateaux, trains…).

L’originalité du travail de cet entomologiste a consisté à proposer, dans les cas extrêmes, un service à domicile afin d’éradiquer la cause d’infestation due dans la plupart des cas, aux punaises de lits. Le diagnostic  de M. Delaunay ainsi que les habitudes bien connues des punaises ont permis non seulement de mettre en place des consultations médicales dans un véritable partenariat Médecin-Patient mais aussi d’aider les services hospitaliers publics et privés par une prévention et une formation à la détection d’insectes piqueurs. La lutte à adopter en cas d’infestation respecte totalement l’environnement.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011