ShareThis

Digital IN Pulse Côte d'Azur : et les lauréats sont…

BF Systèmes à La Seyne-sur-mer, spécialisé dans la sécurité des plongeurs à l'aide notamment des objets connectés, premier des trois lauréats azuréens du concours de start-up Digital IN Pulse du chinois Huawei, remporte le voyage d'affaires en Chine. Comme les deux autres lauréats, MycoachFoot (Nice) et Key Infuser (Sophia) la start-up a reçu son prix hier soir, jeudi à la villa Masséna à Nice.

Et les champions azuréens de "La vie digitale de demain", thème 2016 du concours de startups Huawei Digital IN-Pulse sont BF Systèmes (La Seyne-sur-mer), premier prix, MyCoach (Nice) second et Key Infuser (Sophia), troisième prix. Ce sont les trois lauréats 2016 pour les Alpes-Maritimes qui ont reçu leur prix hier soir lors d'une cérémonie à la Villa Masséna à Nice. L'ordre de classement n'est pas anecdotique car seul le premier bénéficiera du voyage d'affaires en Chine, à Shenzhen et à Hong-Kong, programmé du 17 au 23 octobre. Sur la photo ci-dessus, de gauche à droite, Karl Song, DG France d'Huawei, Cédric Messina (MyCoach), Axel Barbaud (BF Systèmes), Christian Estrosi et Domitille Esnard-Domerego (Key Infuser).

Les trois "pépites" 2016 de Digital IN Pulse

Représenté par Axel Barbaud, son cofondateur et Pdg, BF Systèmes joue les objets connectés pour améliorer la sécurité des plongeurs. Ses solutions sont issues de 8 années de recherche menées avec les meilleurs laboratoires. Dans le cadre de programmes sur mesure, la société accompagne les groupes industriels et les entreprises déployant des plongeurs et souhaitant pousser au meilleur niveau leurs performances en matière de sécurité. BF Sysèmes, qui a travaillé entre autres avec l'Incubateur PACA-Est, pilote également un programme de recherche pluriannuel faisant l'objet de collaborations et partenariats avec des instituts et des laboratoires de pointe des ministères de la recherche et de la défense.

Second lauréat, MyCoachFoot, représenté par Cédric Messina, son cofondateur, a lancé en 2011 une application dédiée à la gestion sportive des clubs de football. Elle a réussi au printemps une levée de fonds pour conforter sa place de leader sur les terrains de football mais également pour accélérer le son développement à l'international (la start-up a déployé son application dans 78 pays avec l'objectif d'assister 100.000 entraineurs à l'horizon 2020) et décliner les solutions dans d'autres sports de masse que le football.

Troisième lauréat, Key Infuser, installé au Business Pôle de Sophia Antipolis et accompagné par l'Incubateur Telecom ParisTech. Pour améliorer le parcours client en magasin Key Infuser a inventé KIOne, un petit robot démonstrateur qui présente au client les fonctionnalités d'un objet en temps réel, sans artifice, comme un vendeur le présenterait. L'effet "waou" assuré. Pour Domitille Esnard-Domerego, son CEO, ce prix tombe d'autant mieux que la start-up vient de lancer le nouveau design de son robot.

Privilégier les technologies au bénéfice de tous

Le jury sur la Côte d'Azur était composé d'une dizaine de personnalités du numérique, dont les deux co-présidents de la French Tech Côte d’Azur, Fabrice Moizan (Gayatech) et Eric Léandri (Qwant), Olivier Courtade (M2M) ou encore le président de la CCI Nice Côte d’Azur, Bernard Kleynhoff. La sélection s'est faite suivant un angle bien précis donné par le thème 2016 : faire progresser les nouvelles technologies au bénéfice de tous et construire une société respectueuse des écosystèmes et des hommes. A noter que le même concours est organisé autour des écosystèmes de Bordeaux, Lyon et Lille.

Les prix ont été remis en présence de Christian Estrosi, président de la Région PACA et de la Métropole Nice Côte d'Azur, de Karl Song, directeur général de Huawei France, Christian Tordo, adjoint à Nice, Bernard Kleynhoff, président de la CCI, Fabrice Moizan, co-président de French Tech Côte d'Azur et de nombreux représentants du numérique azuréen.

Digital IN-Pulse est un programme mis en place depuis trois ans par Huawei afin de soutenir et d’accompagner des PME françaises innovantes dans leur développement et leur internationalisation. Ce programme a pour objectif de favoriser la coopération entre les entreprises françaises et les entreprises chinoises. Près de 17 sociétés, dont deux azuréennes (Seclud IT en 2014 et Feeligreen en 2015), ont déjà participé à ce programme et ont notamment bénéficié d’un soutien financier, d’un voyage d’affaires en Chine, d’un suivi personnalisé par les équipes de Huawei en France et en Chine (mise en relation avec les équipes coopération, les partenaires de Huawei, les product lines dédiés…).


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011