ShareThis

Doubler les effectifs en 5 ans : une priorité pour Polytech Nice Sophia

Polytech Nice Sophia figure dans le peloton de tête du palmarès 2018 des écoles d’ingénieurs qu'a publié L’Etudiant pour les établissements qui offrent un cursus post-bac en 5 ans. Un résultat attribué entre autres aux relations entretenues avec les entreprises de la technopole. Mais avec 240 diplômés annuels, les besoins de l'écosystème local ne sont pas encore comblés. D'où une priorité donnée à un doublement des effectifs à 5 ans.

Ecole polytechnique des universités de Nice et de Côte d’Azur, l’école d’ingénieurs Polytech Nice Sophia figure dans le peloton de tête des écoles d'ingénieurs en 5 ans du palmarès 2018 qu'a publié L’Etudiant. Elle est classée en effet à la 11ème place du classement général des 75 écoles d’ingénieurs qui offrent un cursus post-bac en 5 ans. Et surtout l’école se classe 8ème et 5ème sur les deux premiers indicateurs du classement que sont l’excellence académique et l’ouverture internationale.

Polytech Nice Sophia, qui est membre du réseau des 14 écoles Polytech (www.polytechreseau.org), est une école publique du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Elle délivre des diplômes d’ingénieur accrédités par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) dans les spécialités bâtiments, électronique, électronique et informatique industrielle par alternance, génie biologique, génie de l’eau, informatique, et mathématiques appliquées et modélisation.

Pour Alexandre Caminada, directeur de Polytech Nice Sophia, "cette reconnaissance est la retombée de la qualité des admissions, des cursus et des relations que l’école entretient avec son écosystème, notamment les entreprises présentes à Sophia Antipolis. Rien ne peut se faire sans une étroite coopération pour une insertion professionnelle gagnant-gagnant qui lie territoire, formation et économie. Il s’agit maintenant de regarder plus loin. Les 240 diplômés annuels ne comblent pas les besoins de l’écosystème et l’école a le potentiel d’accentuer son rôle de levier au développement de l’économie. Doubler les effectifs des ingénieurs à 5 ans est possible, c’est une priorité à laquelle l’école et son université doivent répondre. Tout l’intérêt de ce projet réside dans l’écoute et l’accompagnement que nous montrent les collectivités et les entreprises : ensemble, nous construisons l’avenir du territoire", conclut Alexandre Caminada dans un communiqué.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011