ShareThis

Elaiapharm Lundbeck et Nicox: les biotechs de Sophia se distinguent

La renaissance du site de Galderma, à travers le premier anniversaire du Bioparc Sophia Antipolis célébré récemment, a rappelé que la technopole ce n'était pas seulement que le numérique. Quelques nouvelles récentes le confirment. Ainsi Elaiapharm Lundbeck, sous-traitant pharmaceutique installé sur l'ancien site du britannique Wellcome, a signé début septembre un accord avec la société pharmaceutique Advicenne, spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour maladies orphelines. Elaiapharm Lundbeck fabriquera ainsi le produit phare d'Advicenne (traitement de l'Acidose Tubulaire Rénale distale -ATRd) en vue de sa commercialisation mondiale.

Quant à la maison mère d'Eliapharm, le danois Lundbeck, spécialisé dans le traitement des maladies du cerveau et de capacités organisationnelles, il fait l'actualité en ce début d'octobre avec le rachat pour un montant d'environ 2 milliards de dollars, d’Alder Biopharmaceuticals. Cette société américaine de biotechnologie, basée à Seattle, a développé un médicament phare dans le traitement de la migraine chronique.

Nicox : de bons résultats dans l’étude de phase II "Dolomites" pour le glaucome

Des nouvelles aussi (bonnes) de Nicox, qui fut la biotech sophipolitaine star du début des années 2000 et dont le siège est toujours à Sophia Antipolis. L'ex start-up repositionnée sur l'ophtalmologie a annoncé hier mercredi que les premiers résultats de l'étude de phase 2 Dolomites dans le glaucome étaient probants. Ils montrent que le NCX 470 atteint le critère d'évaluation primaire et démontre une supériorité statistique par rapport au latanoprost solution ophtalmique. L'étude a été menée aux Etats-Unis sur 433 patients atteints de glaucome à angle ouvert ou d'hypertension oculaire.

"Sur la base des résultats actuels encourageants, le NCX 470 a le potentiel de devenir un composant essentiel des traitements standard pour les praticiens traitant des patients atteints d’un glaucome à angle ouvert ou d’hypertension oculaire” a commenté le Dr. Donald L. Budenz, MD, Président du Département d’Ophtalmologie de l’UNC Chapel Hill School of Medecine et membre du Comité consultatif clinique sur le glaucome de Nicox. Une nouvelle qui a fait remonter le titre Nicox sur le SRD (+8,12% à 5,19 € hier soir).


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011