ShareThis

Eté à Cannes : une profusion d’événements avec le cinéma en fil rouge

David Lisnard et les Directeurs artistiques des manifestations qui rythmeront la saison estivale ont présenté, le 28 avril à Bijou Plage, la programmation de l’Eté à Cannes. Une programmation qui aura le cinéma pour fil rouge et qui s’articulera autour de festivals incontournables, tout en réservant également quelques nouveautés.

Comme d’habitude, Cannes n’a pas lésiné pour animer sa saison estivale. 8 festivals, 23 concerts, 5 représentations de cirque, 4 grands rendez-vous dédiés à la danse, 10 expositions et plus de 60 animations gratuites seront autant d’invitations à la rencontre avec pour objectif de donner du plaisir aux touristes et aux cannois. La Ville ayant choisi de célébrer les 70 ans du Festival du Film durant toute l’année 2017, le cinéma sera donc très présent lors de cet Eté à Cannes où il s’invitera même de manière inattendue dans certains festivals comme Pantiero ou les Nuits du Suquet. Plus naturellement, il sera bien sûr au cœur du Musée éphémère du Cinéma dont le point fort sera cette année une exposition consacrée à Georges Méliès, ce magicien du cinéma qui fût le premier à le considérer comme un art. Les visiteurs auront notamment l'occasion de réaliser leur propre remake du film de Méliès, « The Vanishing Lady », en utilisant des trucages qu’il avait inventés.    

Des rendez-vous incontournables

Le cinéma sera également de la partie lors de la clôture du Festival d’Art Pyrotechnique qui fêtera ses 50 ans d’existence. Maintes fois récompensée à Cannes, la firme italienne Panzera a en effet conçu pour l’occasion un feu d’artifice sur le thème « Musique, Cinéma, Artifice ». Côté compétition, 5 autres artificiers, venus du Canada, de France, d’Angleterre, d’Autriche et des Philippines, rivaliseront d’imagination pour illuminer la Baie de Cannes et tenter de remporter la fameuse Vestale d’Argent. Avec ses 6 rendez-vous qui attirent près de 200 000 spectateurs sur Croisette, ce festival rythmera la saison estivale qui s’articulera également autour de quelques rendez-vous incontournables.

Parmi eux, les Nuits Musicales du Suquet qui ont à leur tête un nouveau Directeur artistique en la personne de Misha Katz. Un Chef d’Orchestre flamboyant qui partagera la baguette avec Benjamin Lévy, le nouveau Chef de l’Orchestre Régional de Cannes pour diriger cette formation qui jouera du Bizet, du Saint-Saëns et du Mendelssohn. L’autre grand moment de cette édition 2017 sera le concert hors norme donné par Mikhaïl Rudy qui rendra hommage à Chagall et aux compositeurs que ce dernier a peint sur le plafond de l’Opéra de Paris. Un concert où le pianiste jouera avec en fond un film qu’il a lui-même réalisé « Chagall, la couleur des sons ».

Autre rendez-vous traditionnel, Jazz à Domergue sera marqué par la dernière de son créateur, Frédéric Ballester, le maître d’œuvre également des grandes expositions organisées à La Malmaison. Après tant d’années passées à Cannes, il quittera ses fonctions à la fin de l’année pour voguer vers de nouvelles aventures. Avant de tirer sa révérence, il nous a concocté un festival dans lequel le saxophone sera particulièrement à l’honneur, mais où le public des merveilleux jardins de la Villa Domergue sera aussi sous le charme de la voix de Malia, talentueuse ambassadrice des traditions stylistiques et techniques du jazz vocal.

Des nouveautés et des changements d’orientation

Deux autres festivals, qui font partie depuis plusieurs années du paysage estival cannois, vont subir quelques changements d’orientation. Ainsi le festival Pantiero, désormais positionné en juillet, prendra un tournant radicalement rock, tout en conservant son âme originelle avec l’exigence d’une programmation alliant groupes confirmés et en devenir.

Même si un avant-goût du festival sera donné le 15 juillet avec « En attendant les plages », les Plages Electroniques auront quant à elles lieu en août avec l’objectif de devenir un véritable festival avec 3 scènes sur plusieurs jours. Après avoir l’an dernier subi de plein fouet le contrecoup de l’attentat de Nice, les Plages Electroniques entendent bien prendre un nouvel élan et continueront à attirer des milliers de fans venus écouter le meilleur de la scène électro, à l’instar cette année de Fakear, Flume, Feder ou Paul Kalkbrenner.

L’Eté à Cannes 2017 proposera également de véritables nouveautés, à commencer par Notes et Plumes, un nouveau rendez-vous alliant musique et littérature. Dans la cour du Musée de la Castre, trois soirées seront organisées autour de Robert Schumann, Jean-Sébastien Bach et Frédéric Chopin. Pour ce dernier, Brigitte Fossey et Alain Carré joueront les rôles de George Sand et de Gustave Flaubert évoquant le souvenir du compositeur dont le pianiste François-René Duchâble interprétera les œuvres.

L’autre nouveauté entraînera le public dans les Années 50. Selon un concept intergénérationnel venu tout droit de Belgique, Radio Moderne vous transportera dans un bal populaire tel qu’on le faisait à cette époque. L’ambiance rétro sera garantie avec une séquence maquillage pour les filles dans un petit boudoir avant une séance photo dans un décor vintage. Des professeurs seront ensuite à votre disposition pour vous apprendre les pas de base du Swing ou du Charleston. Vous serez alors prêts pour danser sur une musique jouée par un Live Band, avant de terminer la soirée sur les rythmes du DJ qui restera très branché fifties.

Un clin d’œil à la Russie et à sa révolution

Cannes, qui a tissé des liens très anciens avec la Russie, lui fera un clin d’œil particulier en cette année du centenaire de sa révolution. Une révolution a l’origine d’une forte émigration qui a conduit de nombreux aristocrates à venir s’installer dans la ville, mais qui a aussi fait évoluer profondément l’art, notamment pictural. 

Une évolution que l’on pourra entrevoir au travers de la grande exposition de La Malmaison consacrée à Paul Mansouroff dont le destin est lié à l’avant-garde russe dont il fût l’un des protagonistes entre 1917 et son exil en France en 1929. Composée de près de 150 œuvres, l’exposition retracera son parcours exceptionnel au cœur des avant-gardes françaises.

Enfin, un autre regard sur l’art russe sera porté lors du traditionnel Festival de l’Art Russe qui clôturera la saison estivale du 23 au 27 août. Pour sa vingtième édition, le festival proposera notamment de découvrir l’un des joyaux de l’art folklorique moderne, le Chœur Pianitsky de Moscou, mais aussi deux grands ballets dans la pure tradition classique, sans oublier une journée dédiée au cinéma russe avec pour point d’orgue la projection en avant-première mondiale du film Anna Karénine de Karen Chakhnazarov.    

Légende photos :

David Lisnard entouré des élus concernés et des Directeurs artistiques des grands rendez-vous de l’été cannois

Le Musée éphémère du Cinéma rendra hommage à Georges Méliès, ce magicien du cinéma  (DR)

Le Festival d’Art Pyrotechnique illuminera la Baie de Cannes à 6 reprises (DR)

Misha Katz, désormais à la baguette des Nuits du Suquet (DR)

Les Plages Electroniques se transforment en un véritable festival (DR)

Une plongée dans les Années 50 avec Radio Moderne (DR)

Paul Mansouroff à l’honneur à La Malmaison (DR)

 

 


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011