ShareThis

Festival de Cannes : une sélection "romantique et politique"

"On verra des réalisatrices, des premiers films, des Américains, des zombies, des manipulations génétiques des peintres, des peintresse, des chanteurs, des mafiosos violents, des flics intègres, des chômeurs, des migrants…" a résumé Thierry Frémaux, délégué général, en dévoilant ce matin avec Pierre Lescure, président du Festival, la fournée 2019 de la Sélection Officielle.

"Romantique et politique sera cette sélection". C'est la thématique générale qui traversera du 14 au 25 mai la 72e édition du Festival de Cannes. Thierry Frémaux, délégué général, l'a résumée ainsi ce matin avant de dévoiler avec Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, la liste des films en sélection officielle devant les journalistes réunis à Paris pour la traditionnelle conférence de presse de lancement. "L'amour et la révolte sont le sel de la vie sur terre", a expliqué Thierry Frémaux, et "c'est ce qui sera au cœur de ce Festival qui se terminera la veille des élections européennes".

"On verra des réalisatrices, des premiers films, des Américains, des zombies, des manipulations génétiques des peintres, des peintresse, des chanteurs, des mafiosos violents, des flics intègres, des chômeurs, des migrants…" a-t-il également résumé dans un véritable inventaire à la Prévert. Autant de personnages qui peuplent cette sélection qui, autre particularité, présentera une prédominance de cinéma de genre. Plus concrètement, la sélection officielle (compétition, Un certain regard, hors compétition) a retenu 46 longs métrages. Le Festival s'ouvrira le mardi 14 mai par les zombies avec la projection de "The Dead Don’t Die" (Les morts ne meurent pas), un film signé Jim Jarmusch qui est inscrit en compétition.

Dans les 19 films de la Compétition Officielle, on retrouvera les noms de réalisateurs que Cannes a déjà connus et reconnus comme l'Espagnol Pedro Almodovar, l'Italien Marco Bellocchio, les frères Dardenne (Belgique), le Canadien Xavier Dolan, l'Américain Terrence Malik, le Français Arnaud Desplechin ou encore le Britannique Ken Loach. Dans la course à la Palme d'or quatre réalisatrices (une femme de plus que l'an dernier) : la cinéaste sénégalaise et française Mati Diop, l'Autrichienne Jessica Hausner, les Françaises Justine Triet et Céline Sciamma.

A noter, également en compétition, le Coréen Bong Joon qui revient à Cannes. Il avait signé Okja, diffusé exclusivement sur Netflix et présenté à Cannes et revient aujourd'hui avec Parasite, film qui, a précisé le festival, sera diffusé en salle. Parmi les films français en compétition, figurent également "Les Misérables" de Ladj Ly, cinéaste qui porte la voix des banlieues et "Roubaix, une lumière" d'Arnaud Desplechin. Avec "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma et "Sibyl" de Justine Triet, quatre films français sont lancés dans la Compétition Officielle.

Les films de la Sélection Officielle

 

En Compétition

  • The Dead Don’t Die - Jim Jarmusch (Etats-Unis)
  • Douleur et Gloire - Pedro Almodovar (Espagne)
  • Le Traître - Marco Bellocchio (Italie)
  • The Wild Goose Lake - Diao Yinan (Chine)
  •  Parasite - Bong Joon Ho (Corée du sud)
  • Le jeune Ahmed - Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
  • Roubaix, une lumière - Arnaud Desplechin (France)
  • Atlantique - Mati Diop (Sénégal)
  • Matthias et Maxime - Xavier Dolan (Canada)
  • Little Joe - Jessica Hausner (Autriche)
  • Sorry we missed you - Ken Loach (Angleterre)
  • Les Misérables - Ladj Ly (France)
  • Une vie cachée - Terrence Malick (Etats-Unis)
  • Bacurau - Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (Brésil)
  • La Gomera - Corneliu Porumboiu (Roumanie)
  • Frankie - Ira Sachs (Etats-Unis)
  • Portrait de la jeune fille en feu - Céline Sciamma  (France)
  • It must be heaven - Elia Suleiman (Palestine)
  • Sibyl - Justine Triet (France)

Hors compétition

  • Les plus belles années d’une vie - Claude Lelouch
  • Rocketman - Dexter Fletcher
  • Too old to die young - Nicolas Winding Refn
  • Diego Maradona - Asif Kapadia
  • La belle époque - Nicolas Bedos

Séances de minuit

  • The Gangster, The Cop, The Devil -Lee Won-Tae

Séances spéciales

  • Share - Pippa Bianco
  • Pour Sama - Waad Al Kateab et Edward Watts
  • Family Romance, LLC. - Werner Herzog
  • Tommaso - Abel Ferrara
  • Étre vivant et le savoir - Alain Cavalier
  • Que ce soit la loi - Juan Solanas

Un certain regard

  • Invisible life - Karim Aïnouz
  • Beanpole - Kantemir Balagov
  • Les Hirondelles de Kaboul - Zabou Breitman et Eléa Gobé Mévellec
  • La Femme de mon frère - Monia Chokri
  • The Climb - Michael Covino
  • Jeanne - Bruno Dumont
  • Viendra le feu - Oliver Laxe
  • Chambre 212 - Christophe Honoré
  • Port Authority - Danielle Lessovitz
  • Papicha - Mounia Meddour
  • Adam - Maryam Touzani
  • Zhuo Ren Mi Mi - Midi Z
  • Liberté - Albert Serra
  • Bull - Annie Silverstein
  • Summer of Changsha - Zu Feng
  • Evge - Nariman Aliev

Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011