ShareThis

Festival du livre : Mouans-Sartoux prend le monde "à bras le cœur"

Il commence ce matin le Festival du livre de Mouans-Sartoux. Jusqu'à dimanche soir, deux à trois cents événements au programme (conférences, tables rondes, signatures, lectures, projections de films, spectacles, récitals, remises de prix, street-art, fanfares, cirque, expositions) autour d'un thème central : "à bras le cœur". Marie-Louise Gourdon, la fondatrice, explique ce qu'il recouvre.

La grande fête du livre commence aujourd'hui avec le festival de Mouans-Sartoux, porté par ses 270 bénévoles. Elle se poursuivra jusqu'à dimanche soir dans une ville qui, pendant trois jours, est entièrement dédiée à son festival emblématique. Chaque année, ce sont plus de deux ou trois cents événements (conférences, tables rondes, signatures, lectures, projections de films, spectacles, récitals, remises de prix, street-art, fanfares, cirque, expositions … ) qui se télescopent autour d'un thème central. Pour cette édition 2019, c'est le thème "A bras le cœur" qui a été choisi et servira de fil rouge.

Ce qu'il recouvre ? Marie-Louise Gourdon, la fondatrice et l'âme de ce festival, s'en explique. "Dans A bras le cœur, il y bras. Le bras, pour moi, c'est l'énergie, la conviction. A bras le corps, c'est prendre les choses sérieusement et de très près. Avec à bras le cœur, nous nous ouvrons sur des questions de solidarité, de fraternité et y compris dans ce qui nous semble aujourd'hui le plus urgent, le climat. La prise de conscience pour moi n'est pas encore suffisante dans notre pays. Nous n'avons pas encore réagi suffisamment à cette urgence. Ce "à bras le cœur" est aussi à voir de toutes les manières. Il tient compte des gens qui sont concernés par cette transformation climatique. Nous les prenons à bras le cœur."'

Il sera également question du droit des femmes, des migrations, de l'Algérie aujourd'hui et de tous les sujets qui construisent le monde contemporain. "Le festival essaie de voir le monde comme il est. Ce qui n'est pas toujours joyeux. Mais nous faisons aussi la fête. Il y a des rencontres, du théâtre, des concerts, des débats, du spectacle. Nous construisons le festival pour qu'il soit vivant et multiplie les occasions d'échanges".

Des temps forts? Difficile évidemment de tout citer entre les 380 auteur.es qui seront présents et la myriade d'événements. Le festival de Mouans est tellement foisonnant que chacun peut le vivre d'une façon différente. "On peut retenir juste quelques invités d'une dimension exceptionnelle comme Edgar Morin", poursuit Marie-Louise Gourdon. "Du haut de ses…98 ans, il reste, intellectuellement parlant, l'un des plus jeunes avec une acuité dans sa vision des choses. Il fera même un petit récital de chansons. En invités également Isabelle Autissier, la navigatrice, femme de conviction, de courage ou Anny Duperey, dans son métier d'actrice, de photographe. Dans ce salon, il y a beaucoup de femmes extraordinaires que l'on redécouvre."


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011