ShareThis

Festival : le Cannois Adastra films dans deux films en Compétition

Pilier cannois de la Capitale French Tech Riviera, Adastra films de Sébastien Aubert, réussit un joli coup avec deux films inscrits en Compétition Officiel du Festival de Cannes 2019 qu'il a contribué à fabriquer en tant que producteur exécutif : The Climb, de Mike Covino sélectionné à Un Certain Regard et en course pour la Caméra d'Or; "L'heure de l'ours", en Sélection officielle.

La société de production cinématographique cannoise Adastra films poursuit son développement en mettant une nouvelle corde à son arc : la production exécutive. Il s'agit en quelque sorte d'être la tête et les jambes du producteur délégué. Ce dernier endosse la responsabilité et établit le budget ; le producteur exécutif se charge d'assurer concrètement la fabrication du film dans le cadre de ce budget. Forte de son expérience de producteur de films depuis 2008, avec notamment un long métrage primé à la Berlinale et un programme de courts métrages sur Netflix, Adastra films a ainsi récemment accueilli et piloté sur la Côte d’Azur la fabrication de deux films initiés par d’autres producteurs. Deux films en Compétition Officielle pour ce Festival 2019 qui débute mardi prochain, le 14 mai.

Pour "The Climb", de Mike Covino, la société américaine First Look Media, basée à New York, a chargé Adastra Films de superviser les deux jours de tournage à Coursegoules et Vence. Ce premier long métrage qui raconte une histoire d'amitié entre deux hommes, a été sélectionné à Un Certain Regard et concourra pour la Caméra d’Or (les premiers films). De la même manière, la société d’animation Sacrebleu, déjà récompensée d’une palme d’or en 2010, a fait confiance à Adastra Films pour superviser une partie de la fabrication de "L’heure de l’ours", d’Agnès Patron, retenu en Sélection Officielle cette année. La gouacheuse, la réalisatrice et le compositeur ont ainsi réalisé une partie du film, de l’étalonnage et du sound design entre Cannes, Golfe-Juan et Marseille sur une période de plus de 2 mois, courant 2018.

"Notre société a vocation à développer des projets de cinéma depuis l’amont, c’est-à-dire d’être producteur délégué," explique Sébastien Aubert (gérant d’Adastra Films) et pilier cannois de la Capitale French Tech Riviera. "Mais nous avons décidé de lancer notre activité de production exécutive, pilotée par ma collègue Leslie Jacob, afin de rester connectés au terrain et de réaliser des tournages toute l’année. Nous sommes épaulés par Stéphanie Gac, de la Commission du Film Côte d’Azur, qui nous facilite l’accès auprès des différents partenaires nécessaires à un tournage réussi, que ce soit pour trouver les bons techniciens ou encore obtenir le contact pertinent d’un lieu de tournage précis."


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011