ShareThis

French Tech : la Métropole va exonérer ses JEI de fiscalité locale

A l'occasion de l'inauguration du bâtiment "totem" de la French Tech Côte d'Azur, rapatrié de Sophia Antipolis au CEEI de Nice Méridia, Christian Estrosi, président de la Métropole, a annoncé que les start-ups labellisées Jeunes Entreprises Innovantes seraient totalement exonérées de fiscalité locale. Une mesure de plus pour positionner Nice Côte d'Azur comme le moteur innovant de la région.

Bis repetita. Fin janvier dernier, toute la communauté azuréenne du numérique se trouvait réunie à Sophia Antipolis pour inaugurer le bâtiment "totem" de la French Tech Côte d'Azur, installé place Bermond, dans l'ancien centre administratif de la technopole. Mais faute de disposer d'une équipe pour faire vivre ce bâtiment de 900 m2, le "totem" avait dû se replier au début de l'été sur le Business Pôle de Sophia, déjà centre de l'animation de l'écosystème de l'innovation. Tout naturellement Nice a alors proposé de déplacer le bâtiment "totem" (il fait partie des critères demandés par la labellisation French Tech) au cœur de l'éco-vallée, dans le quartier de Nice Méridia, dans les locaux du CEEI la pépinière d'entreprise de la Métropole.

C'est ce nouveau "totem" que la communauté azuréenne inaugurait lundi soir… en présence principalement des élus niçois. Les startuppers azuréens n'en venaient pas moins de tout le territoire, de Nice bien sûr, mais également de Sophia, de Cannes et de Grasse, les quatre grands pôles de la French Tech azuréenne. Des créateurs d'entreprises innovantes dont une bonne partie faisait partie des 24 start-ups (un superbe panel par ailleurs) nominées pour les premiers Côte d'Azur Innovation Awards (voir photo @ Ville de Nice).

Mais de cette soirée d'inauguration, on retiendra tout particulièrement l'annonce faite par Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole, d'une exonération de fiscalité locale (taxe foncière et cotisation économique territoriale) pour les start-ups bénéficiant du label national "Jeunes Entreprises Innovantes" et installées sur le territoire. Cette proposition doit être votée au prochain Conseil métropolitain et la Métropole niçoise deviendra ainsi la première collectivité en France à adopter cette disposition. Rappelons que lancé en 2004, ce label s'adresse aux jeunes pousses qui investissent dans la R&D avant la 7ème année de leur création. Bien encadré, il permet d'obtenir des exonérations fiscales (impôt sur le revenu ou sur les sociétés) et sociales (charges patronales).

Désormais installée au CEEI, la communauté French Tech Côte d'Azur disposera de locaux et bénéficiera des services et des espaces de réunion du CEEI. Un Centre Européen d'Entreprises et d'Innovation qui fera l'objet en 2018 d'un grand lifting à 1 million d'euros pour "de nouveaux espaces plus ouverts, plus modulables qui permettront aux startups qui le souhaitent de s’ouvrir aux autres jeunes pousses et partenaires du CEEI."


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011