ShareThis

Galderma : le député Cédric Roussel (LREM) interpelle le gouvernement

Le lourd dossier de la fermeture du centre de R&D de Galderma Sophia a été abordé cet après-midi à l'Assemblée nationale, à travers une question du député niçois Cédric Roussel (LREM, 3ème circonscription). Ce dernier a profité d’une séance de questions au gouvernement pour interpeler Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, et réclamer la fermeté du gouvernement quant au respect des obligations de Nestlé, notamment en regard de la loi Florange. Le député, qui avait échangé avec les représentants de Galderma à Sophia Antipolis, avait auparavant rencontré les conseillers de Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances et de Muriel Pénicaud, Ministre du Travail.

Dans son intervention à l'Assemblée, Cédric Roussel a insisté sur les obligations procédurales dispensées par la loi Florange et a demandé au Secrétaire d’Etat de suivre de façon méticuleuse les agissements du groupe Nestlé en ce qui concerne la recherche d’un repreneur.

Dans sa réponse, le secrétaire d'Etat a rappelé que Nestlé avec 4,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 13.000 salariés en France était un grand groupe et se devait d'être exemplaire. Il a à assurer un avenir au site et s'engager fermement dans la recherche d'un repreneur. Pour Benjamin Griveaux, l'Etat sera vigilant d'autre part dans la négociation du Plan Social pour l'Emploi et refusera de valider ce PSE si les obligations ne sont pas assurées. D'autre part, les collectivités pourraient demander le remboursement de certaines aides, toujours dans le cas où les obligations ne seraient pas assurées.


attentif, d'accord, mais quand les actes ?

Monsieur GRIVEAUX, nous ne doutons pas un seul instant que le gouvernement a bien connaissance de ce sujet. Mais se montrer attentif à ce que NESTLE respecte sur le papier un engagement à minima pour un "plan social pour actionnaires" ne vous fait pas prendre de grands risques. Mais que penser de l'avenir de 550 salariés dans une région ou cette entreprise présente depuis 1981 était le seul pourvoyeur d'emploi dans ces métiers ? Comme le soulignait Madame Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM, c'est une solution de poursuite de l'activité pour les 560 salariés qu'il faudrait chercher... ou les dédommager dans des conditions décentes.

Il serait souhaitable qu'il interpelle ses collègues aussi sur..

L'affaire Galderma est navrante et il semble que Sophia s'achemine à n'être qu'un grand campus étudiants ( combien de temps va rester Amadeus ??) ......en effet, Bordeaux, Lyon ou encore Nantes sont plus attractifs en de nombreux points que les Alpes maritimes.

il serait souhaitable que C.Roussel s'attaque aussi au cancer du 06 à savoir le BLANCHIMENT et autre délinquance financière & fiscal !! Il y a de quoi faire et de l'argent à récupérer pour l'Etat, et avec cet argent on pourrait soutenir la croissance des entreprises et créer des emplois non ??? A méditer

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011