ShareThis

GHM (propriétaire de Nice-Matin) prêt à ouvrir son capital

Pour régler le problème de sa dette (200 M€), le Groupe Hersant Média, propriétaire du groupe Nice-Matin et de La Provence, se déclare prêt à ouvrir son capital aux banques créancières et à céder certains actifs non stratégiques. Quant au groupe Nice-Matin, il vient de recevoir ses trois nouvelles rotatives qui devraient entrer en service en septembre.

Le Groupe Hersant Média, propriétaire entre autres du groupe Nice-Matin et de La Provence, envisage d'ouvrir son capital à ses banques créancières. C'est ce qui ressort d'une interview que Dominique Bernard, directeur général de GHM, a donnée récemment au Figaro. Le groupe de presse (27 journaux locaux, 6.000 salariés et 700 M€ de chiffre d'affaires) fait face à une dette de 200 millions d'euros qui pèse sur son avenir.

La famille Hersant prête à réinvestir dans GHM si les banques font un geste

Pour Dominique Bernard, qui rencontrait lundi dernier un pool syndiqué de 17 banques créancières pour une renégociation de la dette en accord avec le mandataire ad hoc, les banques "pourraient entrer au capital de GHM, comme elles l'ont fait récemment dans d'autres groupes de presse régionale".

Actuellement la famille Hersant détient 100% du groupe. Le directeur général a expliqué que lors du rachat en 2007 du pôle sud-est de Lagardère (les groupes Nice-Matin et La Provence), les actionnaires avaient apporté 80 M€ tandis que les banques avaient prêté 190 M€. Ces actionnaires seraient prêts "à réinvestir dans le groupe si les banques font de leur côté un geste significatif." Le groupe, qui est accompagné depuis six mois par le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri), envisage également la cession de certains actifs non stratégiques pour régler le problème de sa dette. Déjà, en 2010, GHM a cédé ses participations dans Mediapost et dans L'Est républicain et a donné un mandat de vente pour Paris-Normandie.

Trois nouvelles rotatives pour le groupe Nice-Matin

Concernant Nice-Matin, qui en avril 2009 avait traversé un lourd conflit social autour d'un projet de vente du siège du quotidien, les salariés voient aboutir une de leurs revendications : le remplacement des rotatives, un investissement de plus de 10 M€. Trois nouvelles rotatives Geoman vont ainsi remplacer durant l'été les trois presses Colorman en service depuis 1977. La première Geoman est en fin d’installation et le démarrage en production est prévu dans le courant du mois de juillet. Le groupe Nice-Matin espère pouvoir mettre l’ensemble en service à la mi-septembre. Outre un rythme d'impression beaucoup plus rapide, ces rotatives à la pointe de la technologie, permettent de réaliser de la quadrichromie sur l'ensemble des pages des quotidiens.

Le groupe Nice Matin imprime, outre les différentes éditions de Nice-Matin, plusieurs autres titres de presse quotidienne ("Var Matin" et "Corse Matin"), ce qui représente un tirage global de l’ordre de 230.000 exemplaires. L’imprimerie réalise aussi plusieurs autres publications. Il s'agit des suppléments thématiques pour les quotidiens (immobilier, santé, automobile, etc.), ainsi que deux magazines hebdos et des titres de gratuits régionaux.

Lire dans Lefigaro.fr : "Hersant Média est prêt à ouvrir son capital"


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011