ShareThis

Gilets jaunes : les étudiants rejoignent le mouvement

Le mouvement des gilets jaunes s'est un peu plus étendu ce lundi matin aux lycéens. Sur la France comme par ailleurs dans les Alpes-Maritimes, les premiers blocages de lycées et manifestations avaient commencé vendredi. Mais la mobilisation s'est nettement amplifiée et ce matin c'étaient les lycéens qui bloquaient certains ronds-points et entrées de villes du département. Tout au long du week-end, via Snapchat, Whatsapp ou Instagram (Facebook c'est pour les adultes aujourd'hui) ils se sont concertés et dès ce matin ils sont descendus sur le terrain. A Nice, Antibes, Cannes, Menton, Grasse, Vence, ils ont entrepris de mettre en place des filtrages ou blocages de lycées et de manifester dans les rues.  

Des rassemblements importants avec des revendications portant entre autres sur la réforme du bac qui interviendra en 2021, sur le fonctionnement de Parcours Sup, sur la création du service universel. Nice-Matin signalait pour l'exemple près d'un millier de lycéens devant les grilles des Eucalyptus à Nice-Ouest ou encore devant les lycées Calmette, Estienne-d’Orves, Parc-Impérial, Thierry-Maulnier, Don-Bosco ainsi que des rassemblements Place Masséna, des défilés sur la Promenade, etc. A Antibes les lycéens sont dans le centre-ville avec jets de pétards, de fumigènes et ce sont eux qui bloquent certains ronds-points. A Cannes ils ont manifesté devant la mairie et ont entrepris de faire le tour des lycées de la ville.

A Grasse, encadrés par des gilets jaunes, les lycéens qui avaient été invités à rejoindre le mouvement via les réseaux sociaux, ont bloqué plusieurs lycées ainsi que l'accès à la préfecture tandis qu'ailleurs, quartier de la Paoute, c'étaient des gilets jaunes qui bloquaient l'entrée du centre des impôts. L'heure, ainsi qu'il pouvait être constaté sur la Côte d'Azur n'est pas à l'apaisement et au ralentissement du mouvement de colère...


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011