ShareThis

Grasse : Ecoat lève 1 M€ auprès de Paca Investissement

Start-up spécialisée dans les peintures bio-sourcées et installée dans la pépinière d'entreprise Innovagrasse, Ecoat a bouclé une levée de fonds de 1M€ auprès de Paca Investissement. Elle lui servira à accélérer son développement commercial et à passer au stade de la production industrielle avec une ambition : devenir un acteur moteur de la "chimie verte".

Une partie de l'équipe d'Ecoat. A droite Olivier Choulet et au centre en blouse blanche et bras croisés, Pierre Chevalier.

Ecoat va pouvoir renforcer la commercialisation de sa gamme de produits de rupture dans le domaine de la peinture et passer au stade de la production industrielle : elle a bouclé, fin décembre 2013, une levée de fonds de 1M€ auprès de Paca Investissement, fonds de co-investissement créé par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec le soutien financier de l’Europe (Feder), CPG et Starquest Capital.

Déjà plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires

La start-up a été fondée en 2011 par Olivier Choulet et Pierre Chevalier, qui ont eu des postes de direction au sein du groupe leader du marché de la peinture, Dow Chemical. Elle a été incubée par l'incubateur PACA-Est, et poursuit son développement au sein d'Innovagrasse, la pépinière d'entreprise grassoise. Dans le contexte actuel d'un durcissement des réglementations en faveur des "technologies vertes", elle s'est positionnée d'emblée sur le segment des écotechnologies en concevant des résines végétales performantes et innovantes destinées à obtenir des peintures respectueuses de l'environnement.

Depuis sa création, Ecoat a ainsi développé plusieurs gammes de produits, des polymères biosourcés sous la marque Secoia ® et des résines dépolluantes sous la marque Clean'R®. D'autres générations de polymère sont en cours de développement. Après deux ans d'existence, elle réalise déjà un chiffre d'affaires conséquent qui a séduit les investisseurs : plus d'1 M€. Elle emploie actuellement 13 personnes dont 9 chercheurs.

L'ambition de devenir un acteur moteur de la chimie verte

Selon Olivier Choulet, président d'Ecoat, cette levée de fonds permet à la fois de franchir un cap important avec la finalisation de l'investissement industriel dans un outil performant éco-conçu, et d'accroître la capacité de recherche sur la région PACA. En partenariat avec les Universités de Nice, de Lyon et l'ITECH, membre du prides Novachim, des pôles PASS et Axelera, Ecoat affiche l'ambition de devenir un acteur moteur de la chimie verte.

En 2012, l'entreprise a été lauréate du concours national de la création d'entreprise innovante du Ministère de la Recherche, a obtenu à Paris le prix ChemStart'up. En 2013, elle a vu son directeur R&D Matthieu Sonatti récompensé en 2013 par le prix MIT réservé aux innovateurs de moins de 35 ans et a réussi à lever des fonds.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011