ShareThis

Grasse inaugure une distillerie dans une ancienne usine à parfums

Une nouvelle branche pour le savoir-faire grassois en matière de parfums ? C'est ce que laisse présager l'inauguration cet après-midi de la nouvelle distillerie Comte de Grasse, dans les anciens locaux de l'usine à parfumerie Roure. Premier produit déjà sur le marché, le gin 44°N (se prononce 44 degrés nord) est créé à l'aide de techniques d'extraction traditionnelles de la parfumerie, combinées à des technologies de distillation modernes.

Est-ce une nouvelle branche dans les activités arômes et parfums de Grasse qui est en train de pousser? L'inauguration de la nouvelle distillerie Comte de Grasse, cet après-midi, dans l'ancienne usine de parfumerie Roure (là où se trouve actuellement Innovagrasse et le siège de la communauté d'agglomération CAPG) tient du symbole. Car c'est le pari un peu fou lancé par un spécialiste de marketing indien, Bhagath Reddy, PDG et fondateur de Comte de Grasse qui est en train de se réaliser : fabriquer un alcool de prestige comme on fabrique un parfum avec les mêmes équipements et la même méthode.

Une méthode baptisée Grasse HYPRX

C'est aussi tout naturellement qu'est venu le choix d'une ancienne parfumerie pour installer une nouvelle distillerie dans la cité des parfums. Epicentre de la parfumerie mondiale Grasse accueille pour la première fois une distillerie nichée sur la Côte d’Azur. Une distillerie qui a déjà son premier alcool de marque : le gin 44°N (se prononce 44 degrés nord). Suivant le concept fondateur, il est créé à l'aide de techniques d'extraction traditionnelles de la parfumerie, combinées à des technologies de distillation modernes.

Cette façon de procéder vient d'ailleurs défier les idées initiales sur la création d'arômes et le développement durable dans l’industrie des spiritueux de luxe : Comte de Grasse introduit pour la première fois dans la distillation du gin une macération par ultrasons, une distillation sous vide et une extraction supercritique au CO2.

Cette méthode – marque déposée par la maison, nommée procédure de distillation Grasse HYPRX – permet d’extraire le meilleur de chaque plante tout en préservant les molécules aromatiques, et permet ainsi d’obtenir l’effet recherché : une complexité et une délicatesse exceptionnelle, ainsi qu’une profondeur de saveur longue et raffinée.

Des ingrédients qui proviennent aussi de la région

Les ingrédients constituants le liquide proviennent aussi de la région, bénies par une alliance de soleil et de chaleur constants. Le cade (genévrier oxycedrus), le zeste d'orange amère, l'immortelle, le mimosa, le jasmin, les pétales de centifolia, la lavande et le miel local ne sont que quelques-uns des 20 ingrédients précieux fournis par la communauté locale. La distillerie bénéficie également de l’eau de source la plus pure des Alpes-Maritimes. Une nouvelle extension en route pour le savoir-faire grassois en matière de parfums, savoir-faire désormais inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Embouteillé dans un superbe verre Bleu Klein, avec des accents jaunes chatoyants et un coffret de présentation raffiné, le 44°N est disponible à l'achat en ligne directement de la distillerie à un prix qui s'est inspiré aussi de celui de la parfumerie : 75 € pour 50cl.

Photo DR : l'ancienne usine à parfums Roure reprend une vie industrielle avec l'installation de la distillerie.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011