ShareThis

Grasse renforce son enseignement supérieur autour des parfums

De nouvelles formations supérieures sont annoncées à Grasse pour la rentrée 2018 avec un Master of Science (MSC) Management de la filière Arôme et Parfum (UCA), un Bachelor et Mastère sur la valorisation et la commercialisation des plantes, des parfums et des arômes avec l'arrivée de l'Ecole Supérieure du Parfums et de nouvelles collaborations pour l'ISIPCA (Institut Supérieur International du Parfum, de la Cosmétique et de l’Aromatique Alimentaire).

La ville de Grasse se renforce dans l'enseignement supérieur et commence à constituer un petit campus. Elle va ainsi accueillir à partir de septembre 2018, de nouvelles formations de haut niveau en lien direct avec la thématique parfums, arômes et cosmétiques dans une filière qui induit quelque 5 000 emplois directs. C'est ce que sont venus annoncer récemment les présidents de l'Université Côte d'Azur (UCA), de l'Université Nice Sophia (UNS), la représentante de l'EDHEC Business School et la Directrice de l’Ecole Supérieure du Parfum. Pour le maire de Grasse et président de la Communauté d'agglomération du Pays de Grasse, c'est une nouvelle page qui s'ouvre pour la capitale mondiale des parfums qui cherche à jouer l'excellence et la jeunesse.

Un campus de 500 étudiants à l'horizon 2024

L'université était déjà présente à Grasse comme l'ont rappelé Jean-Marc Gambaudo et Emmanuel Tric, respectivement président d'UCA et d'UNS. Elle l'est à travers le master FOQUAL (formulation, analyse, qualité) implanté à Grasse dans les locaux de l’Espace Jacques-Louis Lions. De son côté, l'EDHEC Business School offre une spécialisation en marketing des parfums et cosmétiques en 3ème année de son programme BBA EDHEC, spécialisation proposée dans ses locaux de Nice. Lauréates de l’IDEX (Initiative d'Excellence) avec le projet UCAJEDI (Joint Excellent & Dynamic Initiative), les deux établissements d'enseignement supérieur, l’université et l’EDHEC, s’associent pour la création à Grasse d’un Master of Science "Management de la filière Arôme et parfum".

Autre arrivée, à la rentrée de septembre 2018 également : celle de l'école supérieure du parfum. Créée à Paris en 2011 cette jeune école, comme l'a rappelé Chantal Artignan, sa directrice, offre une formation de premier et de second cycle (Bachelor et Mastère) qui permet à de jeunes professionnels de maîtriser les processus de création d’un produit, du concept marketing à sa commercialisation, tout en s’ouvrant aux contraintes de formulation, de production, de qualité et de vente.

L'antenne qui s'ouvrira à Grasse concerne l'ouverture d'un Bachelor et d’un Mastère portant sur la valorisation et la commercialisation des plantes, des parfums et des arômes. L’entrée en Bachelor s’effectuera après le bac (bacs S, STL, ES, L…) et sera similaire au parcours enseigné à l’Ecole Supérieure de Paris avec toutefois une orientation plus spécifique sur les plantes, leur valorisation et leur commercialisation. Le Mastère pourra être intégré à partir d’un bac+3 scientifique ou commercial en fonction de l’option choisie, plus technique ou plus commerciale. Des collaborations avec l’ASFO / Grasse Institute Perfumery sont en cours de finalisation.

Quant à l'ISIPCA (Institut Supérieur International du Parfum, de la Cosmétique et de l’Aromatique Alimentaire), implanté à Grasse, il se renforcera dès la rentrée 2018 à travers son partenariat avec l’ASFO et le GIP avec la création de plusieurs Master Class. Elles seront destinées à des étudiants français et étrangers et visent à la découverte des matières premières naturelles, leur culture et leur mode d’extraction.

Autant de petites touches qui vont contribuer à amener une vie étudiante dans la ville de Grasse et à faire grandir peu à peu un campus qui pourrait regrouper quelque 500 étudiants en 2024.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011