ShareThis

Guide Michelin 2019 : les trois étoiles à Mauro Colagreco à Menton !

Classé comme le troisième meilleur restaurant du monde par "The World's 50 Best Restaurants", le Mirazur du chef argentin Mauro Colagreco est consacré trois étoiles par l'édition 2019 du Guide. Sur la Côte d'Azur, deux autres restaurants sont promus (Le Grill à Monte Carlo et L'Auberge Quintessence à Roubion gagnent leur étoile) et trois autres perdent une étoile (L'Oasis à Mandelieu et La Paloma à Mougins redescendent à 1 étoile et le Park 45 à Cannes perd son étoile).

A chaque édition du Guide Michelin, c'est le petit jeu du nombre d'étoiles gagnées et perdues pour la Côte d'Azur. L'an dernier, le solde était resté positif (3 étoiles de gagnées et deux de perdues). Pour 2019, si la bonne nouvelle tient dans les 3 étoiles qui viennent couronner Mauro Colagreco au Mirazur de Menton, les pertes sont cette année égales aux gains. Côté gain, on trouvera également une étoile donnée à deux nouveaux promus : Le Grill de Franck Cerutti à Monte Carlo et L'Auberge Quintessence de Pauline et Christophe Billaud à Roubion, aux portes du Mercantour.

Mais côté perte, s'inscrivent deux restaurants doublement étoilés qui perdent une étoile (L'Oasis d'Alain Montigny à Mandelieu-la-Napoule et La Paloma de Nicolas Decherchi à Mougins) et un restaurant 1 étoile qui perd son étoile (Le Park 45 de Christophe Poard qui a remplacé Sébastien Broda en mars dernier à la tête de ce restaurant du Grand Hôtel sur la Croisette à Cannes). Au total, trois étoiles de gagnées et trois de perdues pour la Côte. Statu quo.

Pour en revenir à Mauro Colagreco, c'est une véritable consécration qui lui est donnée cette année avec ce sommet des 3 étoiles. D'autant plus qu'il n'y a eu que deux nouveaux chefs triplement étoilés dans cette édition 2019 (le second est Laurent Petit, du Clos des Sens à Annecy). Une édition qui d'autre part à déclassé quelques icones (le Parisien Pascal Barbot de l'Abstrance, le Haut-savoyard Marc Veyrat de La Maison des Bois et l'Alsacien Marc Haeberlin de l'Auberge de l'Ill qui ont tous les trois perdus une étoile).

Le Michelin vient ainsi rejoindre "The World's 50 Best Restaurants". Ce classement controversé mais influent, avait placé en 2012 Le Mirazur, qui venait alors juste d'obtenir sa seconde étoile, dans les 25 premiers restaurants mondiaux devant bon nombre de trois étoiles français. Et en 2018, Mauro Colagreco qui a continué à progresser d'année en année dans ce classement, s'est retrouvé sur le podium, consacré 3ème meilleur restaurant de la planète. Le Michelin, cette année, le monte aujourd'hui aussi au firmament.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011