ShareThis

Immobilier de luxe : Monaco reste la ville la plus chère du monde !

Près de 50.000 € le mètre carré ! Selon une étude publiée par le groupe Savills, les prix monégasques de l'immobilier de luxe ont augmenté de 18% en 2018 et sont de loin les plus élevés de la planète, devant ceux de Hong Kong (44.500 €), Tokyo (28.600 €) et New-York (24.900 €). De quoi faire apparaître les prix de Paris (14 500 €, 10ème) presque modestes.

De quoi donner le tournis ! Près de 50.000€ le m2 ! 48.799 € très exactement. C'est le prix moyen qu'affiche l'immobilier de luxe à Monaco. Des prix qui ont augmenté de 18% en 2018 par rapport à l'année précédente, selon une étude sur 2018 récemment publiée par le groupe anglo-saxon Savills. Sur ce créneau de l'immobilier de luxe, Monaco garde aussi résolument sa place de ville la plus chère du monde. Elle distance Hong-Kong (44.500 € en 2018), ville avec laquelle la Principauté rivalise depuis quelques années et pulvérise les autres grandes métropoles mondiales : Tokyo (28.600 €) en troisième position, New York (24.900 €, 4ème) et Londres (17.700 €, 5ème).

Paris, qui a connu lui aussi des envolées de prix, apparaîtrait presque sage à cette lumière (10ème dans ce classement mondial avec 14 500 €, près du tiers du prix monégasque). Si la Principauté n'a pas la taille géographique des grandes métropoles (son espace est plus petit que le seul Central Park à New York), ces prix stratosphériques sont cependant ceux d'un réel marché, qui mieux est, en pleine extension. L'étude de Savills rélève ainsi que 2,7 milliards d'euros d'actifs résidentiels de luxe ont été cédés en 2018, montant en hausse de 31% par rapport à 2017.

Autres chiffres astronomiques : le prix de vente moyen de chaque transaction atteint 5,2 millions d'euros et le nombre de ces transactions a augmenté de 15%. L'étude souligne également que 142 transactions d'un montant supérieur à 5 M€ ont été enregistrées en 2018, soit une hausse de 42% par rapport à 2017. Qui achète à de tels sommets ? Pour Savills, beaucoup de ressortissants britanniques (l'effet Brexit), mais aussi moyen-orientaux, turcs et grecs ont souhaité acquérir un bien à Monaco, est-il expliqué.

Ajoutons que Monaco est aussi la ville la plus chère à la location (toujours sur ce créneau du luxe) avec en moyenne des loyers annuels à 1.200€ le mètre carré. De quoi dissuader les salariés azuréens qui travaillent à Monaco (ils sont près de 30.000 selon la dernière étude présentée par l'Insee), de louer sur place pour éviter les embouteillages quotidiens.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011