ShareThis

Immobilier : loyers en baisse sur la Côte, sauf sur Nice et la Métropole

Comme sur l'ensemble de la France (-1,2%), les loyers ont baissé en 2017 dans les Alpes-Maritimes (-1,6%) selon l'étude de Clameurs : -1,3% sur Antibes, -2,4% sur Cannes, -5% sur Grasse. Nice (+2,4% à 16€/m2) et la Métropole font exception et restent sur une tendance à la hausse ainsi quelques communes comme Valbonne (+5,8%), Mougins (+1,1%) Villeneuve-Loubet (+1,1%).

Bonne nouvelle pour les locataires, moins bonne pour les propriétaires bailleurs : les loyers sont à la baisse en moyenne en France sur 2017 (-1,2%) et dans la plupart des villes de la Côte d'Azur à l'exception de Nice (+2,3%) et de quelques autres communes. C'est ce qui ressort de l'étude sur les loyers de marché 2017 que vient de sortir l'Observatoire Clameurs. Il s'agit là de moyennes qui sont données à l'échelle de villes et de communautés d'agglomération avec évidemment des disparités suivant les secteurs et quartiers. Mais les chiffres de Clameurs viennent donner une tendance : celle d'une baisse générale des loyers compte tenu de l'inflation.

Sur la Côte d'Azur, pour les grandes communes, seules Nice et la métropole continuent d'afficher des loyers à la hausse : + 2,4% en 2016 sur un prix moyen de 16€ le mètre carré. Ce qui ne cache pas moins certaines disparités, Vence qui fait partie de MCA, affichant -6,2% à 12,3 €/m2 et Cagnes-sur-mer, -2,9% à 14,4 €/m2. A la hausse aussi, encore plus forte que celle de Nice, Valbonne, le cœur de la technopole (+5,8% à 16,8 €/m2), ou encore Mougins (+1,1%) et Villeneuve-Loubet (+1,1%) qui font ainsi exception.

Pour le reste, la baisse est générale avec, pour l'ensemble du département, une baisse de 1,6% : -1,3% sur Antibes (14,9 €/m2) et -1,5% pour l'ensemble de la CASA (14,7 €/m2) ; -2,4% pour Cannes à 14,8 €/m2 (et -0,8% pour la Communauté des Pays de Lérins); -5% à Grasse (11,4 €/m2) et -2,2 % pour le Pays de Grasse (13,3 €/m2); - 0,1% pour Menton à 14,4 € et -3,9% pour la Communauté de la Riviera Française qui, à proximité de Monaco, reste à un niveau de prix le plus élevé du département avec 19 €/m2.

Pour Michel Mouillart, professeur d'économie à l'Université Paris Ouest et grand spécialiste du sujet, c'est en fait le marché locatif privé qui "s'enfonce dans la récession". "C'est la deuxième fois depuis 1998 que les loyers enregistrent une telle baisse", signale-il dans une analyse sur les loyers de marché à fin novembre 2017. "L'autre fois, c'était en 2008 lors du déclenchement de la grande récession économique et financière qui avait ébranlé l'économie mondiale, lorsque le marché locatif privé s'était effondré." Pas forcément rassurant.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011