ShareThis

Incubateur PACA-Est : passage de relais à la tête du comité de sélection

Entrepreneure, intrapreneure, professeure affiliée à Skema, spécialiste du management de l’innovation, Valérie Blanchot-Courtois succède à Jérôme Chailloux à la présidence du Comité de sélection de l’Incubateur Paca-Est.

C'est un passage de relais qui vient d'être enregistré à la tête du Comité de sélection de l’Incubateur Paca-Est : Valérie Blanchot-Courtois, entrepreneure, professeure affiliée à Skema, spécialiste du management de l’innovation, succède à Jérôme Chailloux qui vient de quitter le poste de directeur général d’ERCIM, le Consortium Européen de Recherche en Informatique et en Mathématique. Le Comité de sélection est un organe essentiel de l’Incubateur Paca-Est. Formé par des bénévoles de l'écosystème de l'innovation azuréenne, c'est un filtre qui fait le tri des candidats et qui est surtout chargé de détecter la qualité, la maturité et le potentiel des projets présentés. (Sur la photo @ WebTimeMedias: les membres du comité de sélection avec Valérie Blanchot Courtois, au centre et Jérôme Chailloux -à sa gauche).

Les derniers beaux démarrages : Therapixel, Helioclim, Anse technologie...

Le comité émet des avis, indépendants, auprès du Bureau de l’incubateur pour éclairer les décisions de ce dernier sur les entrées en incubation. Pour ce faire, il auditionne les entrepreneurs innovants candidats à l’incubation et échange avec eux sur l’ensemble des dimensions du projet d’entreprise, avant de délibérer et formuler un avis au Bureau assorti de recommandations aux entrepreneurs candidats. Ce comité rassemble une douzaine de personnes extérieures à l’incubateur : entrepreneurs, investisseurs, professionnels de la valorisation de la recherche, de l’innovation et de l’aide à la création d’entreprise.

La diversité de leurs expériences et de leurs compétences permet une écoute attentive, une analyse sans concession et des recommandations constructives aux projets. Cette même diversité favorise la mise en contact des entrepreneurs avec l’ensemble des ressources de l’écosystème varois et maralpin de l’innovation. Ainsi, entre 2011 et 2017 sous la présidence de Jérôme Chailloux, le Comité de sélection a sélectionné plus de 80 projets sur les centaines de candidatures reçues. Parmi ceux-ci quelques beaux démarrages, comme Therapixel (Big Data santé), Hélioclim (Energie), Anse technologie (TV connectée), F-Reg (BTP-cleantech), Ion laboratoire (Santé).

Les priorités de la nouvelle présidente du comité de sélection 

De par son parcours, Valérie Blanchot-Courtois est la femme de la situation. "Son engagement dans l’entrepreneuriat, sa grande expérience de l’innovation ainsi que de la transition économique et écologique, et plus encore ses qualités humaines seront autant d’atouts pour animer la sélection de l’incubateur", souligne Patrick Valverde, président de l'incubateur. Ce sur quoi elle compte mettre l'accent ? En premier lieu la triple transition en cours : énergétique, écologique et digitale (le think tank Eden Energie au début des années 2000 qu'elle a monté avait pour objectif l'émergence de start-up dans ce domaine) . L'accélération de la mixité dans les starts-ups en second et en troisième la communication sur les succès des sociétés incubées ou sorties de l'incubation.

Un mot aussi sur ce parcours. Entrepreneure, consultante en management de l’innovation, professeure affiliée de Skema, Valérie Blanchot-Courtois dirige le cycle Innovation & Connaissance. Elle est également cofondatrice de startups (dont Dune solutions, Greenleaf...) et Business Angel. Très engagée dans l’écosystème, elle a lancé Eden Energie au début des années 2000 à une époque où l'on parlait peu d'efficacité énergétique, pris des responsabilités dans Femmes 3000, Pionnières, dans le Réseau Entreprendre.

Ajoutons que Docteure en Chimie et diplômée de Polytechnique, elle a débuté sa carrière dans la R&D d’un grand énergéticien avant de lancer la société Human Ventures pour conseiller les startups comme les grands groupes. Un CV en or pour le comité de sélection de PACA-Est!

Les chiffres de l'Incubateur 

Depuis 2001, l’Incubateur Paca-Est qui est en liaison avec la recherche publique a soutenu plus de 195 projets ayant donné lieu à la création de 130 entreprises toujours actives, qui ont levé près de 100 M€ de fonds privés et créé environ 900 emplois directs dans les territoires du Var et des Alpes maritimes. Fondé par l’Université de Toulon, l’Université de Nice-Sophia Antipolis et Inria Sophia Méditerranée, il est labellisé et soutenu par le Ministère de la Recherche, de l’Enseignement Supérieur et de l’Innovation. Il compte parmi ses membres la plupart des instituts de recherche du territoire ainsi que la Région Sud-PACA et les métropoles de Toulon et Nice-Côte d’Azur, et les agglomérations de Sophia Antipolis, Grasse et Cannes-Pays de Lérins.

L’incubateur conseille, soutient et finance les entrepreneurs innovants dans la création de leur entreprise avec l’objectif de signer leurs premiers clients et constituer une équipe pour structurer le développement. 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011