ShareThis

InnovaGrasse : 5 années de création entre parfums et TIC

Créée en 2010 dans une ancienne usine à parfum réhabilitée, la pépinière d'entreprises de la Communauté d'agglomération du Pays de Grasse cultive sa différence en jouant des synergies entre parfums, cosmétiques, sciences du vivant et technologies de l'information. Flash sur ses avancées, ses "success stories" et ses projets, notamment l'ouverture d'un hôtel d'entreprises à l'horizon 2017.

Si Grasse est désormais bien ancrée dans la French Tech Côte d'Azur, c'est certainement à Innovagrasse qu'elle le doit. Ouverte en 2010 dans une ancienne usine à parfum réhabilitée, la pépinière d'entreprises a fêté ses 5 ans vendredi dernier (sur la photo, des entrepreneurs de la pépinière en compagnie du sénateur et ancien maire Jean-Pierre Leleux et de Richard Rios, directeur du développement économique). L'occasion d'un tour d'horizon sur ses avancées, ses projets et surtout sur les jeunes entreprises innovantes qu'elle accueille et qui viennent renforcer le potentiel d'innovation de toute la Côte d'Azur. Quelques exemples comme Feeligreen, Gridbee, Ecoat ont de quoi convaincre avec de grosses levées de fonds en 2015, tandis qu'une centaine d'emplois ont été créés depuis l'ouverture et que des plans de recrutements ambitieux sont lancés pour 2016.

Feeligreen, Ecoat et GridBee : trois belles levées de fonds en 2015

Actuellement, InnovaGrasse accueille 22 projets innovants (63 emplois) qui bénéficient d’un hébergement et d’un accompagnement. Le parti avait été pris dès le départ de privilégier la filière historique des parfums, tout en l'élargissant à des activités innovantes connexes (biotechnologies, santé, alimentaires…) et complémentaires (semiconducteurs, électronique, TIC…). C'est ce qui a été réussi puisque 68% des entreprises représentent la filière PASS et 32% les TIC. Autant de sociétés innovantes bien reliées à l'écosystème azuréen. Elles bénéficient par exemple du soutien de l'Incubateur PACA-Est, comme des plans de revitalisation du territoire (en 2015, 4 start-ups ont été sélectionnées et subventionnées dans le cadre du plan de revitalisation Samsung).

En ce qui concerne les levées de fonds, trois sociétés se sont illustrées cette année : Feeligreen, qui vient de déménager à Sophia Antipolis dans les locaux de NXP (dermato-innovation) avec 1 M€ et un autre tour de table en cours à 10 M€; Ecoat (peintures écologiques), aujourd'hui installé dans la zone "Les bois de Grasse" pour 1,5 M€ et Gridbee communications (Internet des Objets) pour 2 M€. Ces entreprises représentent à elles seules plus d’une trentaine d’emplois à forte valeur ajoutée.

Objets connectés, cosmétiques, logiciels au service de la parfumerie...

Depuis l'ouverture en 2010, 12 projets sont sortis de pépinière, après y avoir passé quelques mois ou plusieurs années (jusqu’à 4 ans). D'autres y entrent. Exemple avec les trois derniers arrivés :

  • Evertygo de Thibault Lamy développe des solutions logicielles pour le secteur du bâtiment intelligent (la domotique, ou «Smart-Home») et des objets connectés.
  • ISIS, créée en 2011, développe en B to B, des solutions logicielles innovantes et fonctionnelles spécialisée dans les technologies Microsoft et SAGE et a noué des ollaborations étroites avec des entreprises dans le secteur de la parfumerie et des nouvelles technologies.
  • L'agence Passion Nez, de Claire Lonvaud (conseils en marketing olfactif et développement parfum), s'est s’associée à Cinquième Sens, le centre de formation, de création et de conseils en parfumerie pour implanter son activité à Grasse. Elle propose ainsi les modules et ateliers olfactifs de Cinquième Sens en s’appuyant sur les mêmes outils pédagogiques adaptés à la théorie (book pédagogique) et à la pratique olfactive (Olfactorium©, mini orgue du parfumeur).

D'autres témoignages ont été apportés par Candice Colin, directrice générale d'Officinea (laboratoire de haute cosmétologie bio), par Bbright de Guillaume Arthuis qui a démarré son activité commerciale début 2015 et a pu déployer ses produits vidéo UltraHD/4K chez de nombreux opérateurs, principalement à l’export ou encore par Gridbee Communications de Didier Guiraud et Emmanuel Riou, jeune société spécialisée dans la conception de solutions de communication radio bidirectionnelle sécurisée pour objets connectés, en longue portée et en haut débit. Autant d'entrepreneurs ravis de leur implantation grassoise et qui envisagent de rester sur ce territoire quand ils devront quitter la pépinière après avoir grandi.

Un projet d'hôtel d'entreprises dans la zone d'AromaGrasse

C'est pour eux d'ailleurs que la CAPG (Communauté d'agglomération du Pays de Grasse) qui gère innovaGrasse a engagé le projet d'un hôtel d'entreprise qui sera implanté dans la zone AromaGrasse au sud de la ville. Il s'agit d'un bâtiment de 2.400 m2 sur trois niveaux avec des bureaux et deux-tiers des surfaces réservées à des laboratoires, avec également des zones de stockage. Il est prévu à l'horizon 2017 et apportera un maillon supplémentaire à la chaîne de l'innovation grassoise riche des synergies entre parfums, cosmétiques, sciences du vivant et technologies de l'information.

  • Voir dans WebTimeMedias.com les autres articles sur le même sujet : Tag InnovaGrasse
     

Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011