ShareThis

IRONMAN Nice "raccourci" : la colère des participants !

Alors que les Alpes-Maritimes risquent d'être encore en vigilance orange canicule demain dimanche, les organisateurs ont annoncé hier soir que les distances seraient exceptionnellement raccourcies pour le vélo (152 km au lieu de 180 km) et le marathon (30 contre 43,195 km). Colère d'une partie des participants qui fulminent contre un IRONMAN au rabais!

Ils ont hésité mais finalement, au vu des prévisions météo pour demain dimanche et face aux pressions de la Préfecture, les organisateurs ont annoncé hier soir sur la page Facebook de l'événement qu'ils avaient décidé de raccourcir les épreuves les plus menacées par les hautes températures : le vélo et la course à pied. "En raison des fortes chaleurs et des alertes de pics de pollution, la Préfecture des Alpes-Maritimes nous a demandé de répondre à certaines mesures afin de maintenir la tenue de l'épreuve", expliquent-ils ainsi.

"Après avoir travaillé durement, l'IRONMAN France Nice 2019 aura bien lieu ce dimanche 30 Juin sur un format raccourci. En effet, pour la santé des volontaires et de vous, nos athlètes, les distances seront désormais de :

  • SWIM 3.8 KM
  • BIKE 152 KM (2000m D+)
  • RUN 30 KM (3 tours)"

Un raccourcissement du format que les participants (2.900 dossards) n'ont pas tous apprécié. Loin de là. Ils s'expriment sur la page Facebook de l'événement. Si certains restent compréhensifs et saluent "une décision courageuse et raisonnable", d'autres ne cachent pas leur déception. "Comment justifier le fait que 180kms de vélo et 42kms de course à pied soient dangereux pour la santé des athlètes mais pas 155kms et 30kms?" peut-on lire ici. Ou encore "on s'entraîne pour ça", soulignent plusieurs participants.

"En 2017 il faisait 38 degrés ! Quand on sait les mois d’entraînement derrière pour préparer un IRONMAN et qu’on enlève ça deux jours avant et qu’au fond de soi on ne sera pas un IRONMAN je suis triste pour tous les athlètes, surtout ceux pour le premier !!", rappelle un autre, ou encore "C’est inadmissible. Les épreuves de Kona ou Langkawi pour n’en citer que deux connaissent des conditions bien plus difficiles."

D'autres participants prennent le ton de l'humour comme celui-ci : "à mon avis, il faudrait aussi remplacer les vélos par des mobylettes et faire la CAP sur tapis roulant" ou encore "Est-ce qu’on peut réduire le prix du dossard du coup ? C’est pour la santé de mon compte en banque !". Bref, c'est chaud aussi dans les esprits!


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011