ShareThis

JEP : le patrimoine azuréen sous l'angle des "Arts et Divertissements"

Une formidable occasion de découvrir ou redécouvrir le patrimoine exceptionnel des Alpes-Maritimes sous l'angle des "Arts et Divertissements", le thème central des 36ème Journées Européennes du Patrimoine ce week-end, les 21 et 22 septembre. Flash sur un programme très étoffé.

A vos marques : les 36èmes Journées Européennes du Patrimoine ont lieu ce week-end, les 21 et 22 septembre. Comme chaque année, c'est devenu un rendez-vous unique et une formidable occasion pour le public de découvrir ou redécouvrir le patrimoine exceptionnel des Alpes-Maritimes et plus particulièrement de voir s'ouvrir les portes, habituellement fermées tout au long de l'année, de lieux splendides ou insolites. Le Département et une bonne partie des agglomérations azuréennes jouent le jeu. Sur le thème mis à l'honneur pour cette édition, celui des "Arts et divertissements", ils vous proposent de découvrir ou redécouvrir une nouvelle facette du patrimoine.

Quelques exemples : des expositions ludiques présentées dans l’Espace Lympia, ancien bagne du port de Nice, pour lequel des visites commentées seront proposées. Des lieux emblématiques à visiter : le Palais des Rois Sardes, la Grotte préhistorique du Lazaret, le musée des Arts asiatiques à Nice, la Darse de Villefranche-sur-Mer, le musée des Merveilles à Tende ainsi que des exploitations oléicoles. Au programme également des visites d’exploitations oléicoles des pays de Grasse et de Nice, des expositions, des conférences, des ateliers, des animations, des visites commentées, les somptueux jardins de Menton…

A Antibes, un menu aussi long que dans un restaurant chinois avec les classiques (Villa Eilenroc, Fort Carré, Musée Picasso, Jardin de la Villa Thuret), mais aussi le Bastion Saint-Jaume, Azurarena, le Théâtre Anthéa, les parcs et jardins.... (voir le programme d'Antibes)

A Cannes, outre les musées, églises et bâtiments communaux, des sites privés comme le musée Bellini et sa chapelle, le Temple maçonnique du Grand Orient de France ou encore semi-privé, le palais des festivals (voir le programme de Cannes).

A Nice, la Tour Saint-François, le Fort de Mont Alban, la reconstitution de Tir du Canon sur la colline du Château au pied des escaliers de la terrasse Nietzsche, des concerts dans les églises et au CUM, les lieux de culture comme le 109 dans les anciens abattoirs, le hangar des Carnavaliers, ou encore l'Observatoire de Nice, la villa Arson et ses jardins inscrits à l'inventaire des Monuments historiques, les musées portes-ouvertes (voir le programme de Nice).

A Grasse, des apéros visites, le Palais de l'Evêque, le musée Fragonard, le MIP ou encore les jardins du MIP à Mouans Sartoux, la Chapelle Victoria, etc. et une multitude de lieux dans les villes et villages du littoral et de l'arrière-pays (voir le programme de Grasse-Pdf). 

Seule ombre au tableau : des prévisions météorologiques plutôt sombres qui ont conduit certains organisateurs à reporter leurs événements prévus à l'extérieur.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011