ShareThis

Jeux vidéo : Micromania dans une passe difficile

Ca chauffe pour Micromania dont le siège social est à Sophia Antipolis et dont l'enseigne est très présente sur la Côte d'Azur (425 magasins dans toute la France dont 8 dans les Alpes-Maritimes et plus de 1.600 salariés). Rachetée en 2008 par l'Américain Gamestop, la société qu'avait fondée Pierre Loridan en 1983 et qu'il avait installée à Valbonne, traverse une passe difficile. Une raison de fond : son modèle de distribution de jeux vidéo est de plus en plus remis en cause par la dématérialisation croissante des  jeux et la montée du "cloud gaming".

Gamestop a bien tenté depuis quelques mois de revendre l'enseigne présente dans 14 pays avec plus de 7.000 magasins. Mais il a dû y renoncer la semaine dernière faute de trouver preneur. Ce qui a fait sombrer son cours en bourse qui est revenu au plus bas depuis 2005. Certains analystes préconisent aussi la fermeture de certains points de vente pour alléger la dette. En France, même si l'activité reste bénéficiaire, la situation a de quoi inquiéter quand même les salariés de l'enseigne.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011