ShareThis

Kinaxia à Sophia : un petit air de Silicon Valley

Mobilier design, décor soigné, table de ping-pong, baby-foot, terrasse : Kinaxia, start-up spécialisée en urbanisme règlementaire et géodécision immobilière, a inauguré hier ses nouveaux locaux des Espaces de Sophia. Un bâtiment de 1.400 m2 entièrement rénové et joliment redessiné à l'image de la "success story" sophipolitaine.

Table de ping-pong, baby-foot, grande verrière, cuisine, terrasse, mobilier design, salles de réunions, ambiance conviviale et bien sûr des salles de travail avec les alignés d'écrans d'ordinateurs : ceux qui ont participé hier à l'inauguration des nouveaux locaux de Kinaxia, une entreprise spécialisée en urbanisme règlementaire et géodécision immobilière, auront pu y sentir un parfum de Silicon Valley. Pour les nouveaux locaux du groupe dans les Espaces de Sophia, un bâtiment de 1.400 m2 de plancher, entièrement rénové où se trouvait auparavant Quescom, Edouard Le Goff, Président fondateur a soigné le décor.

Il s'en explique. Il s'agit de faire en sorte que les salariés se sentent bien, soient motivés et heureux au travail. Ensuite, à travers l'aménagement des bureaux, c'est l'image de l'entreprise qui se dessine, ses valeurs qui se transmettent. Kinaxia, ici, dégage bien une image de modernité. Celle du Sophia Antipolis du 21ème siècle et sûr que lorsqu'une délégation étrangère souhaitera visiter la technopole, un détour par Kinaxia sera sollicité.

L'entreprise en elle-même a de quoi alimenter la légende de Sophia. Trois thésards de Mines ParisTech Sophia qui au début des années 2000 font chacun une thèse sur les risques. L'un à travers le développement d'outils informatiques (Denis Overal), l'autre suivant l'angle géographique (Paul Menguan) et le troisième en prenant l'angle juridique (Edouard Le Goff). Quand sort la loi sur le diagnostic ERNT (Etat des Risques Naturels et Technologiques), face à des professionnels liés à l'immobilier (assureurs, notaires, agents immobiliers, promoteurs…) désorientés, ils décident d'unir leurs compétences et d'industrialiser le processus de production de l'état des risques. L'aventure de Kinaxia démarre ainsi avec Preventimmo qui vient révolutionner le diagnostic immobilier et l'aide à la transaction.

L'histoire s'est beaucoup accélérée depuis. Une accélération qui s'est faite sentir tout particulièrement ces deux ou trois dernières années avec un effectif passé de 30 à 90 personnes aujourd'hui et 100 d'ici la fin de l'année. D'où la nécessité de s'agrandir. Cela d'autant plus que sont lancés depuis la mi mai de nouveaux produits comme CityScan et qu'une levée de fonds (3 M€) a été réussie en juin. L'aventure est loin d'être terminée..

Le traditionnel ruban est coupé par Jean Leonetti, président de CASA, aux côtés d'Edouard Le Goff, président de Kinaxia en présence du sénateur Marc Daunis et de Jean-Pierre Mascarelli, président délégué du Symisa (Syndicat Mixte Sophia Antipolis).


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011