L’Immobilier au plus bas dans les Alpes-Maritimes

Présentation hier soir à Nice des chiffres de l’Immobilier dans les Alpes-Maritimes pour l’année 2012, une année noire pour la vente de logements. Rencontre avec Jean-Marie Ebel pour évoquer ces résultats catastrophiques qui sont les pires enregistrés depuis 34 ans. Pour le Président de l’Observatoire Immobilier d’Habitat, la construction de logements doit aujourd’hui être érigée en cause nationale et il nous donne quelques pistes pour faire repartir l’offre de logements.

L’Observatoire de l’Immobilier d’Habitat a présenté hier soir à Nice les chiffres de l’immobilier azuréen pour l’année 2012. Des résultats catastrophiques avec un recul de 33%, tant sur l’offre nouvelle de logements que sur le volume des ventes enregistré. Si la relative bonne tenue des ventes en blocs aux opérateurs de logements sociaux masque un peu la réalité du désastre, les ventes du secteur libre se sont effondrées et, avec 1 754 transactions, atteignent leur plus bas niveau depuis 34 ans. Une chute vertigineuse qui n’a cependant pas empêché les prix de continuer à augmenter (+4%), la demande de logement restant toujours supérieure à l’offre. Dans l’ancien, le volume des reventes est également fortement à la baisse (-24%) et les prix sont aussi légèrement en hausse. Pour Jean-Marie Ebel, le Président de l’Observatoire Immobilier, cette crise est d’une ampleur sans précédent et il souhaite que les pouvoirs publics s’emparent du problème et fassent de la construction de logements une cause nationale, d’autant plus que les prévisions pour 2013 sont très sombres, même si un petit rebond est espéré en fin d’année.

Les pistes à suivre pour relancer l’offre

La mise en œuvre du dispositif Duflot, qui remplace le Scellier qui a dopé les ventes pendant des années, devrait faire du bien au marché, surtout si les plafonds de loyer fixés dans le département, jugés pour l’instant satisfaisants par les professionnels, ne sont pas révisés à la baisse par le Préfet des Alpes-Maritimes. Pour autant, une véritable relance de l’offre ne sera réalisée qu’en réformant le droit de l’urbanisme pour faciliter la délivrance des permis de construire et surtout limiter les recours abusifs qui se sont multipliés l’an dernier avec près de 1 000 logements bloqués par des recours. Pour Jean-Marie Ebel une politique volontariste dans le secteur du logement est aujourd’hui indispensable pour éviter un désastre économique et social dans le département, notamment au niveau de l’emploi.


Construire plus de logements, mais pas que...

Il est évident que dans les zones très tendues il est important de continuer à construire davantage de nouveaux logements. Pour cela, il faut travailler sur tous les points de blocage : les prix du foncier, la lourdeur administrative, etc.

Seulement, il faut bien cibler les secteurs où il y a réellement des besoins et ne pas construire partout dans les Alpes-Maritimes. Certaines zones ont peu de demande et ne justifient pas de constructions supplémentaires. Autant donc focaliser les forces sur les zones réellement en besoin.

De plus, la relance du marché ne passera que par une correction des excès sur le marché de l'ancien. Après plusieurs années de flambée des prix qui a crée une demande supplémentaire, il va désormais y avoir une importante diminution de la demande comme expliqué ici http://www.immobilier-danger.com/Voici-pourquoi-la-demande-en-595.html

Contrairement à Mr Ebel, je pense que les prix vont diminuer et cela même s'il manque un peu de logements dans certains endroits. La phase de chute des transactions est quasiment toujours une phase annonciatrice d'une période de baisse des prix et c'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer dans beaucoup de départements.

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011