ShareThis

La French Tech Côte d'Azur quitte son bâtiment Totem

Plutôt qu'un seul bâtiment "totem", elle aura deux bureaux au contact des jeunes entreprises innovantes. La French Tech Côte d'Azur a ainsi quitté l'ancien centre administratif de Sophia Antipolis, place Bermond (l'inauguration avait eu lieu en janvier dernier) et a ouvert deux antennes au Business Pôle de Sophia et au CEEI (Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation) de Nice Méridia.

La French Tech Côte d'Azur a quitté son bâtiment "totem" et est revenue au Business Pôle pour l'ouest des Alpes-Maritimes, tandis qu'un autre ancrage est aménagé au CEEI de Nice. Placé dans l'ancien centre administratif de Sophia Antipolis (900 m2), place Bermond, le bâtiment "totem" sophipolitain avait été inauguré en grande pompe début janvier. L'objectif était de disposer d'un espace bien identifié French Tech, lieu où les chefs d'entreprise peuvent se rencontrer à l'occasion d'événements et animations pour aider à maintenir les liens entre jeunes entreprises innovantes en incubateurs et pépinières avec celles qui, à un stade plus avancé, disposent déjà de leurs propres locaux.

Se rapprocher des jeunes entreprises du numérique

Mais à l'usage, il s'est avéré que disposer d'un bâtiment était une bonne chose pour une association, mais qu'il fallait aussi avoir les effectifs pour le faire vivre et donner un corps au concept. Ce qui, pour l'instant, n'était pas le cas pour la jeune association French Tech Côte d'Azur. D'où la décision pragmatique de revenir s'installer dans ce qui était finalement un "totem" naturel, en l'occurrence le Business Pôle. Là où, avec la présence des deux incubateurs (Paca-Est et ParisTech), de la pépinière, des pôles de compétitivité, battait véritablement le cœur de la jeune innovation sophipolitaine du numérique.

"Il est important pour l’association de se rapprocher des jeunes entreprises du numérique afin de les soutenir efficacement : quoi de mieux que de s’installer parmi elles !" explique ainsi Valérie Sache Groues, directrice déléguée. Depuis le 25 juillet, deux bureaux de la FTCA ont donc été ouverts : un à Nice au sein du Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation, avenue Simone Veil ; un deuxième au sein du Business Pole, au cœur de Sophia Antipolis.

Nice, Sophia, deux acteurs majeurs de l'écosystème de l'innovation

Ouvert en 2012, le Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation Nice Côte-d’Azur (CEEI NCA), faut-il le rappeler, est un acteur majeur de l’écosystème de l’Innovation sur le territoire de la métropole Nice Côte d’Azur. Il fonctionne en partenariat avec les structures d’aides à la création et au développement des entreprises : chambres consulaires, incubateurs, plateforme d’intiative locale, IRCE, pôles de compétitivité, universités, etc. Situé à 5 minutes de l’aéroport de Nice, au coeur de l’écovallée et de la future technopole Nice Méridia, le CEEI NCA est un outil important du développement économique local.

De même à Sophia Antipolis, pôle de création et de développement des entreprises innovantes, le Business Pôle a été conçu par la CASA pour créer, innover, partager. Ainsi, à proximité de la gare routière de Valbonne Sophia Antipolis et du quartier de Garbejaire, où se situent une médiathèque, des restaurants, des commerces de proximité et de nombreux services, sont hébergés dans près de 4 000m2 : une pépinière d’entreprises innovantes, mais aussi les acteurs majeurs de l’innovation et de la création d’entreprises. De plus, ce lieu ouvert à tous, propose des salles de réunion et de formation, un espace événementiel, le NIDA (Network Innovation Development & Acceleration) et enfin un espace de co working. Sans oublier, l'extension du Business pole prévue d'ici quelques mois sur le site actuel et le projet de Business Pole 2 (12.000 m2) à l'horizon 2020.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011