ShareThis

La startup Ellcie Healthy lève 2.7 millions d’euros en région

Spécialiste des lunettes connectées dopées à l'Intelligence Artificielle, Ellcie Healthy vient de réussir une première levée de fonds de 2,7 M€ auprès d'investisseurs locaux. Des moyens financiers pour son fondateur et président Philippe Peyrard qui compte doubler son équipe de R&D et donner un coup d'accélérateur à l'export.

Bonne nouvelle pour Ellcie Healthy, start-up azuréenne actuellement dans l'incubateur PACA-est. Le spécialiste des lunettes connectées annonce avoir clôturé fin mai une levée financière de 2.7 millions d’euros. Mieux encore : cette levée de fonds a été réalisée au niveau régional avec ACG Management basé à Marseille, Région Sud Investissement (géré par Turenne Capital), SYGMA, BPI France et quelques Business Angels. De quoi satisfaire le fondateur, Philippe Peyrard qui défend à la fois l’ancrage régional et le savoir-faire français. (Photo DR. De bas en haut et de gauche à droite : Marie Desportes, Directeur Associé Turenne Capital pour Région Sud Investissement, Philippe Peyrard Président d’Ellcie Healthy, Jérome Féraud Directeur de Participation ACG Management. Michael Zadgorski SYGMA, Céline Corvisier Directrice des Opérations Ellcie Healthy, Hector Gallice Turenne Capital, Myriam Cuvelier BBLMA et Julien Tamagno EY Ventury Avocats).

Fabrication française et financement local

Commercialisées depuis fin mars (sous le nom de PRUDENSEE) dans le premier réseau de distribution optique de France, les lunettes intelligentes d’Ellcie Healthy ont déjà fait parler d’elles : prévention de l’endormissement au volant, détection puis prévention de la chute, suivi de l’activité physique, suivi du regard, mesure de l’attention…. Des applications de prévention des risques qui ont séduit les investisseurs. Ils voient dans ce projet une pépite française à même de s’exporter.

C'est bien là le projet d'Ellcie Healthy qui a désormais des moyens pour ses ambitions tout en gardant son cap "savoir-français" et financement local. Outre une conception et une fabrication française (la collection de lunettes connectées est labellisée Origine France Garantie), la startup a désormais trouvé ses investisseurs locaux pour son déploiement, le tout avec l’accompagnement, toujours local, du cabinet EY Ventury Avocats.

Une levée de fonds après trois ans d'existence

"Je me réjouis d’avoir pu finaliser cette levée au local : notre région apporte beaucoup aux startups et nous avons un environnement favorable en terme de laboratoires de recherche et centres hospitalo-universitaire" explique Philippe Peyrard qui est d'autant plus fier de cette levée qu'elle intervient après seulement 3 ans d’existence.

Et de rappeler dans la foulée que l’entreprise a déjà investi plusieurs millions d’euros dans la conception et l’industrialisation de sa première collection de montures de lunettes connectées et dotées d’Intelligence Artificielle, recruté 22 talents, principalement des ingénieurs et chercheurs de la région Sud, noué des partenariats avec une demi-douzaine de Laboratoires publics (tels que le LEAT, le LAMHESS, l’INRIA, le CHU de Nice…) et obtenu de nombreuses distinctions : deux participations au CES de Las Vegas sur l’Eureka Park, le Prix Innovation Sécurité Routière 2018, le CES Innovation Award 2019, le Trophée de l’embarqué 2019.

Doubler l'équipe de R&D et donner un coup d'accélérateur à l'export

L’entreprise, qui a déjà signé ses premiers contrats avec des groupes tels qu’Optic 2000, Generali ou Valeo, entend aussi passer à la vitesse supérieure et notamment à l’International. Cette levée de fonds va l'y aider. L’entreprise compte ainsi consolider son avance technologique en misant sur l’Intelligence Artificielle au travers de nouveaux talents. Ellcie Healthy ambitionne notamment de pouvoir détecter les chutes (courant 2019), prévenir les chutes (en partenariat avec la Fondation MAIF), mais aussi pouvoir mesurer l’activité physique des personnes et même intégrer des mesures d’électrocardiogramme.

"Nous prévoyons de doubler l’équipe R&D d’ici 2 ans, avec plus d’une dizaine de personnes en IA, afin de conforter notre avance technologique et développer de nouveaux cas d’usage", souligne Céline Corvisier Directrice des Opérations. En parallèle des investissements de R&D, la start-up va poursuivre et accélérer son développement, notamment à l’international. Les besoins de prévenir les risques de santé sont aussi réels en Europe qu’aux Etats Unis et jusqu’en Australie et Nouvelle Zélande où la startup a déjà des prospects. Avec un produit prêt à la commercialisation, la société cherche désormais des distributeurs en Europe, aux Etats Unis et au Canada en priorité pour donner son coup d'accélérateur à l'export.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011