ShareThis

Lab d'IBM à Sophia : le nouveau visage très IA de Big Blue

IBM s'ancre dans la technopole en installant son Lab (ex-Ilog) dans de nouveaux locaux ultra-modernes et à superbes performances environnementales. Un Lab à rayonnement local et international qui vise à consolider et accélérer la présence de Big Blue dans le domaine de l’Intelligence Artificielle (IA) en France. L'écosystème sophipolitain apprécie.

Si l'on avait pu craindre qu'IBM, acteur historique du high tech azuréen, allait se désengager de la Côte d'Azur quand il a quitté son site emblématique de La Gaude, l'inauguration des nouveaux locaux d'IBM Sophia en septembre dernier a pu rassurer. En installant les équipes de l'ex-Ilog, spin-off d'Inria rachetée en 2009, dans un nouveau bâtiment ultra moderne avenue de Roumanille, c'est le nouveau Big Blue qui s'ancre sur la Côte d'Azur et vient conforter un écosystème sophipolitain aujourd'hui en pleine effervescence autour de la révolution de l'Intelligence Artificielle.

A Nice Méridia le support, les services d'infrastructure et... le Cloud

L'activité traditionnelle de services d'infrastructure et de compétences métiers, certes réduite par rapport aux années 2000 (450 personnes aujourd'hui) est désormais bien installée à Nice Méridia. Y ont d'ailleurs été ajoutées en 2016 des compétences sur le Cloud et l'innovation avec le Garage Bluemix, le 4ème ouvert dans le monde après ceux de San Francisco, Toronto et Londres. En septembre, c'est le volet recherche qui s'est ancré à Sophia sur des créneaux porteurs d'aujourd'hui, Intelligence Artificielle en tête avec le lab d'IBM et sa centaine de collaborateurs (117 personnes avec plus de 20 nationalités). Entre Nice et Sophia, Cloud et IA, le nouveau visage d'un groupe mondial qui a su se transformer et se maintenir aux avant-postes du numérique.

Arteparc : trois bâtiments à hautes performances environnementales

Un mot sur Arteparc, dans la partie Biot de la technopole, où s'est installé le Lab et où devraient prochainement emménager les équipes de Arm. Il s'agit d'un ensemble de trois bâtiments dont le chantier de construction se termine et qui se révèle exemplaire sur le plan environnemental. De conception très moderne, il répond non seulement au label Energie Positive et Réduction Carbone (E+ C-), mais il a été conçu pour éviter au maximum l'imperméabilisation des sols et dispose de réservoir pour la retenir. Une question à laquelle Biot, victime de graves inondations en octobre 2015, est particulièrement sensible.

Soutenir les initiatives et les projets IA dans la région

Quant aux thèmes des recherches menées à Sophia, un aperçu en a été donné lors de l'inauguration. Le Lab vise à consolider et accélérer la présence d'IBM dans le domaine de l’Intelligence Artificielle (IA) en France. Il a un rayonnement local et international au travers du pilotage de projets mondiaux dans la région. Il met ainsi à disposition une expertise et des services uniques pour soutenir les initiatives et les projets IA dans la région : que ce soit à travers le partage d’expérience (ICAIR, le Conseil de Recherche Industrielle pour l’Intelligence Artificielle mis en place pour accompagner le 3IA Côte d'Azur), le montage de projets de co-innovation ou encore le prototypage rapide de projets, en collaboration avec les clients et les partenaires. Le Lab offre ainsi une capacité unique d’accélération et de montée en compétences dans le domaine de l’IA.

Créer des équipes hybrides associant des humains et des Intelligences Artificielles

Ont été également présentés la salle de "design thinking" ouverte aux clients, partenaires et start-up, les activités de "machine learning" (apprentissage de machines) ou encore un projet très innovant de création d'équipes hybrides associant des humains à des intelligences artificielles. Pour mettre au point cette force de travail hybride, il s'agit d'évaluer dans le travail existant ce qui est automatisable et faire l'objet d'une transformation numérique, de comptabiliser le temps passé par rapport à la valeur ajoutée. Il s'agit ensuite de doter la collaboration numérique de compétence et c'est là que vient s'intégrer l'Intelligence Artificielle.

Le tout avec un objectif : permettre aux collaborateurs "humains" de dégager du temps pour les activités considérées comme à plus haute valeur ajoutée comme par exemple contacter et recevoir des clients. Autant de travaux de recherches qui collent parfaitement à l'orientation de l'écosystème sophipolitain, désormais lancé en plein dans la révolution de l'IA.

Le traditionnel coupé de ruban avec Nicolas Sekkaki, président d’IBM France (extréminté droite), aux côtés de Renaud Muselier, Président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Charles-Ange Ginesy, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Jean Leonetti, Président de la CASA (Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis), Guilaine Debras, Maire de Biot, Christian Tordo, Adjoint au Maire de Nice, Harley Davis, VP Automation Intelligence and France Lab IBM, et Gabriel Rousseau, Development Manager AI Decisions et Manager du site de Sophia–Antipolis.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011