ShareThis

L'aéroport de Saint Tropez garde ses douaniers et son attractivité

Le Conseil d'Etat a tranché : il a annulé la décision de l'Etat prise en octobre 2016 visant à supprimer le point de passage transfrontalier de l’Aéroport international du Golfe de Saint Tropez. Gérée par le Groupe Aéroports de la Côte d’Azur, cette plateforme tropézienne va donc pouvoir continuer à accueillir les voyageurs d'affaires provenant hors de l'espace Schengen. Et cela toute l'année.

L'aéroport de Saint-Tropez va garder ses douaniers et surtout, avec eux, va pouvoir continuer à accueillir les voyageurs d'affaires provenant hors de l'espace Schengen. C'est ce qui ressort d'une décision du Conseil d'Etat, rendue publique mercredi 17 mai, et qui vient annuler la décision de l’Etat visant à supprimer le Point de Passage Frontalier de l’Aéroport international du Golfe de Saint Tropez. Un retournement de situation salué par le Groupe Aéroports de la Côte d’Azur. La société azuréenne, qui gère la plateforme aéroportuaire tropézienne, s'est félicitée aussi de cette décision de justice "qui garantit la pérennité des activités et la viabilité de la plateforme aéroportuaire, en rétablissant l’accueil de vols en provenance de pays extérieurs à l’espace Schengen et ce, toute l’année."

Par souci d'économie, le gouvernement avait décidé en octobre 2016 de supprimer les postes-frontières de 13 petits aéroports français, dont celui de Saint-Tropez. Une mesure qui avait provoqué de vives réactions des autorités et des acteurs du tourisme de la région Paca. L’Aéroport international du Golfe de Saint Tropez reçoit majoritairement des jets-privés, une clientèle qui, faute de poste-frontières aurait alors à atterrir à Nice et prendre ensuite un hélicoptère pour se rendre dans la presqu'île de Saint-Tropez. Dans l'attente d'un recours au Conseil d'Etat, les acteurs régionaux avaient alors pu obtenir une réouverture temporaire du poste frontalier.

Cette réouverture est désormais acquise, l'arrêt du Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative, étant définitif. "Cette décision est une excellente nouvelle pour l’attractivité du Territoire et son accessibilité" a commenté la société aéroportuaire dans un communiqué. "En effet, l’aéroport international du Golfe de Saint Tropez, en assurant le développement de la connectivité aérienne et en drainant une clientèle à haute valeur ajoutée, est une porte d’entrée incontournable. Fréquenté par des visiteurs et voyageurs d’affaires, originaires notamment du Royaume-Uni, de Russie ou d’ailleurs, l’aéroport représente un véritable levier au bénéfice de l’économie locale."

"Cette décision, saluée par l’ensemble des acteurs économiques du Golfe de Saint Tropez, permet désormais d’envisager un développement, notamment touristique, pérenne et non, seulement saisonnier", conclut le groupe aéroportuaire.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011