ShareThis

Lancement de la concertation autour du projet de territoire d’Eco-Vallée

La concertation concernant l’opération d’intérêt national de la Plaine du Var démarrera le 26 septembre avec des ateliers, le grand public pourra donner son avis jusqu’à fin novembre. A l’issue de ce processus, sera signé avant la fin 2011 le protocole financier. Il permettra de sécuriser les différentes opérations d’aménagement qui seront financées aux trois quarts par des investisseurs privés.

 

Le processus de concertation concernant le projet de territoire d'Eco-Vallée, l’opération d’intérêt national à l’ouest de la communauté urbaine Nice-Côte d’Azur, va démarrer à compter du 26 septembre avec l’organisation d’ateliers et de tables rondes associant les acteurs locaux. Le grand public pourra s’exprimer sur la base d’un questionnaire qui peut être téléchargé sur le site www.ecovallee-plaineduvar.com ou en donnant un avis par courriel à l’adresse jeparticipe@ecovallee-plaineduvar.com.

Cette consultation, qui a été présentée par les différents partenaires de l’opération : Christian Estrosi, président de la communauté urbaine Nice-Côte d'Azur, le préfet des Alpes-Maritimes, Jean-Michel Drevet, représentant l’Etat, Eric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes, Patrick Allemand, vice-président du conseil régional et Christian Tordo, président de l’EPA (établissement public administratif) de la plaine du Var, s’achèvera fin novembre 2011.

Elle sera suivie de la signature du protocole financier dont le montant devrait avoisiner les 60 millions d’euros (dont un tiers sera apporté par l’état, les deux tiers par les collectivités locales). Sa finalité est de sécuriser les différentes opérations d’aménagement qui seront conduites dans le cadre du projet de territoire. Le montant des investissements pour la période 2010/2025 est estimé à 2 milliards d’euros dont 75% seront financés par des investisseurs privés.

Des modifications "à la marge"

Etabli sur la base de deux années d’études préalables, le projet de territoire ne devrait pas connaître de profondes modifications selon Christian Estrosi, pour qui la concertation « sera cadrée », certains éléments n’étant pas négociables comme le déplacement des MIN à la Baronne.

« Il ne s’agit pas de remettre en cause mais de mieux faire comprendre » a nuancé le préfet des Alpes-Maritimes, Jean-Michel Drevet, alors que Patrick Allemand, au nom du conseil régional, n’a pas caché ses réserves : « nous avons longtemps réclamé cette nouvelle étape pour faire partager collectivement un projet qui, malgré quelques nuances, rassemble l’ensemble des collectivités, mais nous ne cautionnerons pas un simulacre de concertation ».

Ch.N.

Eco Vallée , les chiffres clés

  • Superficie : 10 000 hectares, dont 450 seront urbanisés, avec un potentiel de construction de 3 millions de m2
  • 15 communes, 116 000 habitants
  • 2 milliards d’investissements prévus sur la période 2010/2025
  • De 40 000 à 50 000 créations d’emplois attendues à un horizon de 30 ans, 27 000 pour les 15 premières années.

Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011