ShareThis

Le pays de Grasse vise l'énergie 3D (décarboné, décentralisé, digitalisé)

L’avenir du Pays de Grasse peut s’inscrire en 3D et devenir décarboné, décentralisé, digitalisé. Cette vision d'une énergie 3D fait l'objet d'un colloque qu'organise le Conseil de Développement du Pays de Grasse demain, mercredi 7 novembre de 14 heures à 17h30 au Musée International de la Parfumerie. La logique ? L’autonomie énergétique du territoire est essentielle afin de maintenir un haut niveau d’attractivité pour les entreprises, de sécuriser l’activité industrielle et économique sur le long terme, de rendre du pouvoir d’achat aux administré.es, de développer la formation supérieure en adéquation avec les besoins.

Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse, Jérôme Viaud ouvrira la séance sur "Les politiques énergétiques du territoire", puis Jean-Pierre Rozelot, président du Conseil de Développement, présentera la "démarche prospective du Conseil de Développement du Pays de Grasse". Au cours de l'après-midi, Moumen Darcherif, directeur général d’ECAM-EPMI, la nouvelle école d'ingénieurs qui s'installe à Grasse, parlera des "Enjeux et défis énergétiques de la société de demain", tandis que deux tables rondes se tiendront sur le "solaire" et sur la "biomasse", tables rondes animées par des experts et des professionnels (Philippe Blanc, Directeur de recherche MINES ParisTech, Responsable des activités Ressources énergétiques renouvelables, Olivier Bechu, directeur général Valenergie et Marc Simian, directeur général Azur System Solaire, Jacques Varrone, maire d’Auribeau/Siagne, Vincent Di Ponio, Dirigeant Vdp Eco Energies et Serge Leonard, bureau d’étude).


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011