ShareThis

Le territoire vise le label "Réserve Internationale de Ciel Étoilé"

C'est beau un ciel plein d'étoiles, la nuit ! Magique ! Un plaisir qui pourtant se fait plus rare avec la pollution lumineuse. Aussi, pour redécouvrir les mystères et les beautés du ciel nocturne étoilé dans un espace préservé, un label international a été créé : la RICE, Réserve Internationale de Ciel Etoilé. Attribué par l’IDA (International Dark-Sky Association) il vise à réduire la pollution lumineuse. C'est à l'obtention de ce label que vont candidater ensemble le Parc National du Mercantour, le Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur et la Communauté de Communes Alpes d’Azur.

La présentation de cette candidature se fera lundi prochain, le 13 mai à 15h30 à l'Hôtel du Département à Nice par Charles Ange Ginésy, président à la fois du Département, de la Communauté de Communes Alpes d’Azur et du Parc National du Mercantour, et Eric Mele, président du Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur et maire de Gourdon.

Les raisons de cette candidature ? La qualité du ciel nocturne des Alpes-Maritimes est un atout qui fait partie de notre patrimoine puisque l’astronomie y est pratiquée depuis longtemps et attire un public toujours plus nombreux d’astronomes amateurs et de familles curieuses de découvrir les étoiles, est-il expliqué. Mais c'est aussi un engagement pour préserver la biodiversité nocturne présente dans cet espace comme les chauves-souris ce qui permet de contribuer au maintien de l’équilibre naturel.

Aujourd’hui, deux RICE existent en France autour de l’observatoire du Pic du Midi et une autre dans les Cévennes. L’obtention de ce label ferait du territoire azuréen le premier du Sud Est à devenir Réserve Internationale de Ciel Étoilé.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011