ShareThis

Législatives 2012 : le grand Chelem UMP dans les Alpes-Maritimes!

Neuf sur neuf dans le 06! A contre-pied du reste de la France, l'UMP réalise le "carton plein" dans les Alpes-Maritimes. Après l'élection de Lionnel Luca et Jean Leonetti au premier tour, il a placé hier ses sept autres candidats à l'issue du deuxième tour. Charles-Ange Ginesy (photo Une), longtemps suppléant de Christian Estrosi, entre en plein à l'Assemblée. Eric Ciotti, Rudy Salles, Jean-Claude Guibal, Christian Estrosi, Bernard Brochand et Michèle Tabarot retrouvent leurs sièges.

Le grand Chelem ! Dans les Alpes-Maritimes, les 7 candidats UMP l'ont emporté hier à l'issue du 2ème tour des élections législatives. Lors du premier tour, Lionnel Luca dans la 6ème circonscription et Jean Leonetti, dans la 7ème avaient déjà été élu. 7 + 2 = 9. Soit le carton plein. Le 3ème après les législatives de 2002 et 2007. Un vote azuréen de 2ème tour marqué cependant d'une forte abstention (47,36% avec 3,16% de vote blancs ou nuls). Un taux record, supérieur à la moyenne nationale déjà très élevée (44,3% en France). Au total, les votes exprimés dans les A-M. représentent 50,82% des inscrits, soit tout juste un peu plus d'un électeur sur deux.

A contre-pied de la tendance nationale

Tout le monde remarquera aussi que la Côte d'Azur a voté à contre-pied du reste de la France. Au niveau national en effet, le PS avec le PRG obtient la majorité absolue à l'Assemblée Nationale avec 314 élus (le haut de la fourchette que lui accordaient les sondages, bien au-delà de la majorité qui se situe à 289 sièges). L'UMP, majoritaire depuis une décennie, perd près d'une centaine d'élus et retombe à 229 sièges.

Troisième formation en nombre, les écologistes de EELV, avec 17 sièges, font pouvoir sauver leur groupe à l'assemblée, tandis que le Front de Gauche, avec 10 sièges, ne pourra pas constituer le sien. Le Front National, signe quant à lui, avec deux élus, un retour dans l'hémicycle (le FN avait été présent entre 1986 et 1988, quand François Mitterrand avait instillé la proportionnelle).

Le score le plus élevé pour Bernard Brochand à Cannes

Dans les Alpes-Maritimes, avant les municipales de 2014, les observateurs s'intéresseront plus particulièrement aux scores obtenus par les candidats dans chacune des 7 circonscriptions qui restaient à pourvoir. Le score le plus serré est à trouver dans la nouvelle circonscription, la 2ème, créée au-dessus de Grasse. Charles-Ange Ginesy, qui pouvait être menacé, l'a emporté nettement avec 53,29% face au maire de Mouans-Sartoux André Aschieri, sous l'étiquette de l'EELV. Le score le plus large a été obtenu par Bernard Brochand dans la 8ème circonscription autour de Cannes : 66,13% face à Adrien Grosjean, jeune candidat du FN.

Si l'on suit la ligne des meilleurs scores, viennent ensuite Christian Estrosi (5ème circonscription) avec 63,41% face au socialiste Paul Cuturello, puis Michèle Tabarot avec 61,32% face à la socialiste Marie-Louise Gourdon. Dans la 1ère circonscription à Nice, Eric Ciotti l'emporte avec 60,73% dans son duel face au leader azuréen du PS Patrick Allemand. Rudy Salles dans la 3ème  réunit 58,72% des suffrages face à la socialiste Christine Dorejo. Enfin, à Menton, dans la 4ème circonscription, Jean-Claude Guibal est élu avec 55,22% devant la frontiste Lydia Schénardi.

Voir les résultats du 2ème tour des Législatives 2012 dans les Alpes-Maritimes


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011