ShareThis

Législatives A-M : 124 candidats à l'assaut de 9 circonscriptions

La liste des candidats au premier tour des Législatives du 11 juin est arrêtée depuis vendredi 18 heures. Au total 124 candidats se disputeront les 9 siège des Alpes-Maritimes. Seuls cinq députés sortants se représentent : Eric Ciotti (1ère circonscription), Rudy Salles (3ème), Marine Brenier (5ème) Bernard Brochand (8ème) et Michèle Tabarot (9ème). La République en Marche présente des candidats partout, sauf dans la 5ème circonscription, l'ancien fief de Christian Estrosi.

Qui seront les prochains députés des Alpes-Maritimes ? Il faudra bien sûr attendre le 18 juin au soir pour le savoir. Mais déjà, nous pouvons savoir qui peut y prétendre : les inscriptions étant closes depuis vendredi 19 mai, 18 heures, les candidats sont connus. Pour les 9 circonscriptions du département, on en compte 124 au total avec des variations selon les circonscriptions. Celle qui compte le plus grand nombre de candidats (16) est la troisième circonscription là où le député sortant Rudy Salles tente un 7ème mandat sous les couleurs LR-UDI.

Un duel inédit dans la 2ème circoncription : maire LREM contre 1ère adjointe LR-UDI

A l'inverse, le plus petit nombre de candidats se trouve dans la 2ème circonscription (11), celle que détient Charles-Ange Ginesy qui ne se représente pas (il est pressenti comme le prochain président du Département, si toutefois le président actuel, Eric Ciotti est élu dans la première circonscription). Une circonscription qui offre en prime un étonnant duel entre le maire de Vence LREM et sa première adjointe LR-UDI.

Michèle Tabarot (9ème) a choisi de se représenter

Au vu de la liste des candidats, une chose est sûre: quelle que soit l'issue du scrutin, il y aura bien un large renouvellement de personnes, sinon de parti politique. Ainsi il est confirmé que quatre députés sortants (Jean Leonetti, Jean-Claude Guibal, Lionnel Luca, Charles-Anges Ginesy) ne se représentent pas. Quant Michèle Tabarot, la député-maire du Cannet qui avait un peu tardé pour annoncer son choix, elle a décidé de se représenter dans la 9ème circonscription. Tout comme Eric Ciotti (1ère circonscription), Rudy Salles (3ème), Bernard Brochand (8ème) et Marine Brenier qui avait succédé en 2016 en cours de mandat à Christian Estrosi dans la 5ème circonscription.

Marine Brenier (5ème) seule à ne pas avoir en face de candidat LREM

Autre petite incertitude qui a été levée dans le courant de la semaine dernière, La République en Marche ne présentera pas de candidat dans cette dernière circonscription contre Marine Brenier (LR), dans le fief de Christian Estrosi qui a multiplié les mains tendues à Emmanuel Macron (on trouve en revanche un candidat "Majorité présidentielle" avec Daniel Brun). En revanche LREM présentera bien des candidats dans les 2ème (Loic Dombreval, le maire de Vence qui, ce n'est pas commun affrontera sa première adjointe, Anne Sattonnet investie par LR-UDI), et 3ème circonscriptions (Cédric Roussel qui sera ainsi face entre autres à Rudy Salles candidat UDI).

Front National et France Debout ont chacun des candidats dans les 9 circonscriptions

Le Front National quant à lui présentera des candidats dans chacune des 9 circonscriptions. Dernier candidat annoncé : Jean-Pierre Daugreilh dans la 1ère. Cette circonscription avait été initialement réservée à un candidat de la France Debout, mais l'alliance avec le mouvement de Dupont-Aignan ayant volé en éclat, le FN a investi un candidat. Sous la bannière FN on trouvera entre autres Philippe Vardon (3ème), Olivier Bettati face à Xavier Beck dans la 4ème.

De même que le FN, Debout la France a présenté des candidats dans les 9 circonscriptions. France Insoumise, Parti socialiste, Lutte ouvrière, Parti Communiste Français (sauf sur la 5ème) sont également présents dans chacune des circonscriptions. La campagne est ouverte!


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011